Fast and Furious 8

Affiche Fast and Furious 8
Réalisé par F. Gary Gray
Titre original The Fate of the Furious
Pays de production U.S.A., Grande-Bretagne, France, Canada, Samoa
Année 2017
Durée
Musique Brian Tyler
Genre Action, Thriller
Distributeur universal
Acteurs Dwayne Johnson, Michelle Rodriguez, Vin Diesel, Jason Statham, Tyrese Gibson
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 767
Bande annonce

Critique

Menant une petite vie tranquille à Cuba à la suite de ses dernières aventures, Dominic Toretto (Vin Diesel) est abordé par l’implacable Cipher (Charlize Theron). Alors qu’il tourne le dos à ses coéquipiers de toujours pour aider au terrorisme, ces derniers vont devoir unir leurs forces face à toute une série de menaces.
Nul doute qu’après sept épisodes, l’équipe menée par Dominic Toretto est également devenue une famille pour les amoureux de la saga. On sent cela jusque dans le casting même, certains acteurs étant prêts à revenir pour de brèves appartitions – celles de Jason Statham étant d’ailleurs particulièrement savoureuses. Mais il ne s’agit finalement que de ça, tant le film préfère donner de l’importance aux carrosseries.

Quand bien même c’est évidemment le cœur des Fast and Furious, après le cinquantième enchaînement de plans « voiture – carambolage – panel de contrôle – explosion » plus ou moins inspirés, difficile de ne pas se lasser quelque peu. Il semblait possible d’amener des variations, voire d’étoffer davatage le scénario, sans pour autant dénaturer les éléments constitutifs du film. Dès lors, les discours sur la famille, la trahison et la menace de codes nucléaires russes (apparemment rien n’a changé depuis les années 1960) peinent à se faire entendre de manière convaincante au milieu du chaos général. A croire qu’en effet, le règne des images spectaculaires triomphe désormais à Hollywood, au détriment des récits bien construits.

Adèle Morerod