Lautrec

Affiche Lautrec
Réalisé par Roger Planchon
Pays de production France
Année 1997
Durée
Musique Jean-Pierre Fouquey
Genre Comédie dramatique, Biopic
Distributeur Les Films du Losange
Acteurs Claude Rich, Elsa Zylberstein, Régis Royer, Anémone, Helene Babu
Age légal 12 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 355
Bande annonce

Critique

Avec L'ORCHESTRE ROUGE et LOUIS, ENFANT ROI, Roger Planchon a déjà montré son savoir-faire dans le domaine de la reconstitution historique. Il le confirme dans une évocation somptueuse de Toulouse-Lautrec et du Paris de la Belle Epoque.

Du point de vue cinématographique, rien de novateur: la narration est on ne peut plus classique, mais très bien menée; on sent l'homme de théâtre derrière la mise en scène, la direction des acteurs et les excellents dialogues. Les images sont magnifiques, aussi bien celles de la région d'Albi que celles d'un Paris pétillant. Le film égale largement le très hollywoodien MOULIN-ROUGE de John Huston (1953).

Régis Royer, étonnant de ressemblance, personnifie avec bonheur un Toulouse-Lautrec à la foi lutin moqueur et nain poignant; Claude Rich est un délectable comte de Toulouse décavé, Anémone incarnant avec beaucoup d'humanité une comtesse blessée; Elsa Zilberstein se met dans la peau de Suzanne Valadon, égérie ombrageuse et rivale du peintre ami des danseuses de can-can et des putains. La musique est bien enlevée, les chansons d'époque bien choisies. Plusieurs scènes sont - c'est le cas de le dire - de véritables tableaux, d'autres de grands moments oniriques.

Plus qu'un beau livre d'images, le film de Planchon est un appel à l'insolence et à la vie à belles dents. Outre cela, on relèvera avec plaisir que, pour une fois, un personnage d'homme d'Eglise n'est pas gorillé: l'évêque tenant lieu d'aumônier de la famille de Toulouse est bon et compréhensif.

La biographie filmée du ludion fauché à 37 ans par la syphilis mérite le détour.

Daniel Grivel