C'est quoi cette famille

Affiche C'est quoi cette famille
Réalisé par Gabriel Julien-Laferrière
Pays de production France
Année 2016
Durée
Musique Frédéric Fortuny
Genre Comédie
Distributeur pathefilms
Acteurs Julie Gayet, Julie Depardieu, Thierry Neuvic, Lucien Jean-Baptiste, Claudia Tagbo
Age légal 10 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 751
Bande annonce

Critique

Les héros de ce film sont 6 gamins, qui ne savent eux-mêmes plus très bien s’ils sont frères, demi-frères, cousins ou autre chose. En effet, leurs parents sont tous divorcés et remariés avec d’autres parents, donnant au final une famille nombreuse où il est difficile de savoir qui est qui. En manque de clarté et de stabilité, les enfants vont imposer aux adultes un planning et une façon de vivre plus conventionnelle.

De Brigitte Roüan à Danièle Thompson entre autres, la famille recomposée a souvent été le thème de comédies toutes plus fades et navrantes les unes que les autres. La première et fugace impression que l’on ressent au début de C’est quoi cette famille est qu’il en sera peut-être autrement cette fois-ci. D’abord parce que, pour la première fois, c’est du point de vue des enfants, contemplant avec une colère amusée le comportement dissolu de leurs aînés, que l’on se place; parce que ce postulat de départ original est très bien servi par les acteurs qui, de Julie Gayet à Philippe Katerine, de Julie Depardieu à Chantal Ladesou, font tous preuve d’une joyeuse énergie servant des dialogues rigolos et parfois bien trouvés.

Malheureusement, cela s’enlise très vite. Car afin que l’histoire et la comédie évoluent, le scénario tombe rapidement dans une cascade de situations caricaturales et de moins en moins crédibles. Les parents deviennent vite des têtes-à-claques puérils alors qu’ils ne l’étaient pas au début; quand aux enfants (outre le fait qu’à une exception près ils sont interprétés par des jeunes comédiens peu convaincants), ils vont servir de prétexte à un discours convenu sur les premiers battements de cœur adolescents, faisant basculer la dernière partie du film dans une guimauve gigantesque et écœurante. Dommage que l’idée de départ se noie dans un océan de déjà-vu et d’exagération soulignée à gros traits.

Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 9
Nadia Roch 8