Outsider (L')

Affiche Outsider (L')
Réalisé par Christophe Barratier
Pays de production France
Année 2016
Durée
Musique Philippe Rombi
Genre Thriller
Distributeur jmhdistributions
Acteurs Sabrina Ouazani, Mhamed Arezki, Arthur Dupont, François-Xavier Demaison, Sören Prévost
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 749
Bande annonce

Critique

Il y a douze ans, Christophe Barratier a obtenu un succès flamboyant avec Les choristes.  Le sujet de son nouveau film met en scène une chorale d’un tout autre registre et pour le moins dépourvue d’innocence. A travers les péripéties vécues par Jérôme Kerviel, ce sont celles des opérateurs de marché qui sont jouées ici, une fois de plus. La finance ne fatigue pas le cinéma.

Jérôme Kerviel (Arthur Dupont) vient d’être engagé par la Société Générale, au secteur du «suivi des marchés». Très vite repéré par l’un de ses collègues , il obtient un poste au service de la clientèle. Il a désormais devant  lui les écrans où se pressent les cours du jour, les chiffres baissent ou grimpent, on vend ou on achète, on perd ou on gagne. Kerviel a du talent, il réalise des gains hors pair, prend des risques énormes, illégalement. Jusqu’à la découverte du pot aux roses.

Barratier met en scène la fraude de façon assez intelligible pour que les profanes en saisissent le fonctionnement. Il en égaie l’aridité - sans exagérer - par des anecdotes tirées de la vie privée de Kerviel et de ses collègues. On y constate, sans surprise, la tension affûtée des heures durant et le besoin conséquent de se défouler le soir. On s’effraie aussi devant l’extravagance des enjeux.

Mais contrairement à d’autres films sur le sujet, L’outsider n’étale pas la dépendance à l’argent et au luxe. Kerviel en est plutôt détaché au contraire, assez libre d’esprit pour mener une vie toute simple en dépit du milieu. C’est le goût du jeu qui s’impose ici, c’est là que se joue la dépendance. Travailler comme tout le monde en appliquant, pour commencer, des techniques à la limite de la légalité, voir qu’on y réussit, se laisser emporter par l’ivresse et parier, parier encore… Quelle différence entre la Bourse et le Casino?

Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 12
Anne-Béatrice Schwab 13