Quand on a 17 ans

Affiche Quand on a 17 ans
Réalisé par André Téchiné
Pays de production France
Année 2016
Durée
Musique Alexis Rault
Genre Drame
Distributeur frenetic
Acteurs Alexis Loret, Sandrine Kiberlain, Kacey Mottet Klein, Corentin Fila, Jean Fornerod
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 743
Bande annonce

Critique

André Téchiné revient avec une thématique qui lui est chère: l'adolescence et ses premiers émois. Il met en scène deux garçons que tout semble opposer: Damien (Kacey Mottet Klein), est un fils unique gâté, vivant dans la vallée avec sa mère, Marianne (magnifique Sandrine Kimberlain), médecin généraliste, tandis que son père, militaire de carrière, parcourt le monde principalement dans des régions en guerre. Tom (Corentin Fila) est un enfant adopté par un couple résidant à la montagne, habitué à la rudesse de l'existence et du climat. L'un vient en voiture aux cours, l'autre marche dans la neige, affrontant les tempêtes hivernales pour terminer le parcours en bus. Marianne, appelée au chevet de la mère de Tom, est contrainte d'hospitaliser cette dernière. Afin d'aider la famille, elle propose au jeune homme de venir habiter chez elle, lui évitant ainsi trois heures quotidiennes de trajet. Seulement voilà, son fils et Tom se détestent. Leur seule façon de communiquer est de se bagarrer. Une sorte de rituel s'installe entre eux, comme un pacte qui les pousse à se provoquer. Pourtant ils ont un point commun: mis à l'écart, ils ne sont pas vraiment intégrés aux autres. D'autre part, ils ont tous les deux une relation très fusionnelle avec leur mère.

Le récit se déroule sur trois trimestres, durant lesquels la relation entre les deux garçons va évoluer. Ils se querellent constamment mais progressivement, un autre sentiment naît chez Damien: une attirance physique pour Tom, qu'il dévoilera peu à peu. L'électricité haineuse palpable entre les jeunes va se muer en une relation plus compliquée, plus ambiguë aussi, que Tom mettra plus de temps à reconnaître et à accepter.

Malgré quelques longueurs et scènes répétitives, André Téchiné s'offre, avec ce nouveau long métrage, une bouffée de jeunesse en décrivant la passion d'adolescents et le passage à l'âge adulte. Il aborde avec pudeur la découverte de la virilité et la difficulté de s'assumer. Ce film est très physique, un véritable corps à corps qui permettra finalement aux deux protagonistes de se révéler.

Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 14
Geneviève Praplan 12
Anne-Béatrice Schwab 15