Knights of Cups

Affiche Knights of Cups
Réalisé par Terrence Malik
Pays de production U.S.A.
Année 2015
Durée
Musique Hanan Townshend
Genre Drame
Distributeur Ascote Films
Acteurs Antonio Banderas, Christian Bale, Cate Blanchett, Natalie Portman, Brian Dennehy
Age légal 12 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 738
Bande annonce

Critique

Rik (Christian Bale), scénariste à succès, se cherche désespérément. Son angoisse existentielle le conduit de Los Angeles à Las Vegas, au travers de soirées et de réceptions aussi vides que somptueuses, où de belles femmes  ont autant d’épaisseur que les œuvres d’art contemporain froides que constituent les propriétés hollywoodiennes. La vie n’est que décor derrière lequel il n’y a rien ou si peu, tant la société et ses problèmes, ses malheurs,  n’est qu’à peine esquissée. Le monde entier semble se résumer en Blancs richissimes qui semblent n’avoir d’autre préoccupation que leur nombril et ce ne sont pas les plongeons (baptismaux) dans les piscines qui sauvent les personnages de leurs dérives intérieures. Chapitré par des cartes de Tarot – d’où le titre –, ce film,où règne une voix off, souligne par de beaux plans léchés la superficialité d’un monde où s’estompe dans un geste tragique ce qui sépare radicalement le sujet et l’objet. Plus rien ne différencie les êtres des choses. Décidément, à bien y regarder, le roi est tout nu. Après avoir scruté le questionnement de Job dans The Tree of Life (2011), Malik poursuit à sa manière avec Qohélet, dit l’Ecclésiaste, et suggère que « tout est vanité, rien que vanité ».

Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Serge Molla 11
Georges Blanc 10