Une Famille à louer

Affiche Une Famille à louer
Réalisé par Jean-Pierre Améris
Pays de production France
Année 2015
Durée
Genre Comédie
Distributeur filmcoopi
Acteurs Benoît Poelvoorde, François Morel, Virginie Efira, Philippe Rebbot, Pauline Serieys
Age légal 8 ans
Age suggéré 10 ans
N° cinéfeuilles 728
Bande annonce

Critique

Paul-André (Benoît Poolvoorde) est un homme timide et plutôt introverti. Très riche mais seul, il s’ennuie profondément et finit par conclure que ce dont il a besoin, c’est d’une famille. Violette, jeune femme célibataire pleine de peps (Virginie Efira), est menacée d’expulsion et craint de perdre la garde de ses deux enfants, fruits de deux coups de foudre comme elle aime à le préciser. Paul-André lui propose alors de s’inviter dans son foyer, en tout bien tout honneur, contre le remboursement de ses dettes. Il pourrait enfin goûter, à l’essai, aux joies de la vie de famille! Pour le meilleur et pour le pire…

De ce scénario pour le moins original, on attendait quelque chose de brillant, de surprenant, d’autant plus que le réalisateur Jean-Pierre Améris nous avait habitués à de bonnes surprises. Les Emotifs anonymes, en 2010, déjà avec Poelvoorde, ainsi que Marie Heurtin l’année dernière, avaient révélé le talent d’un cinéaste sachant parler avec délicatesse et humour de la fragilité humaine et des angoisses maladives de ses héros. Si ces qualités se retrouvent en partie dans Une famille à louer, c’est la maîtrise du scénario qui fait cruellement défaut.

Mais que dire de l’interprétation? Si les rares apparitions de François Morel en majordome du héros sont réjouissantes et si Virginie Efira est à la hauteur dans sa superficialité (!), il faut bien avouer que le pauvre Benoît Poelvoorde fait piètre figure dans son rôle de riche esseulé. Emprunté, pathétique, et surtout bourré de tics, il peine à faire croire à son personnage et il est bien le maillon faible de ce film.

Georges Blanc

Appréciations

Nom Notes
Georges Blanc 7
Anne-Béatrice Schwab 14
Philippe Thonney 9