Unfriended

Affiche Unfriended
Réalisé par Levan Gabriadze
Titre original Unfriended
Pays de production U.S.A.
Année 2014
Durée
Genre Epouvante-horreur
Distributeur universal
Acteurs Shelley Hennig, Moses Jacob Storm, Renee Olstead, Will Peltz, Jacob Wysocki
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 728
Bande annonce

Critique

A Fresno, en Californie, la jeune Laura Barns (Heather Sossaman) se suicide après avoir été victime d’un cyber-harcèlement. Un document vidéo la montrant ivre et en situation compromettante avait circulé sur Internet. Un an plus tard Blaire (Shelley Hennig), sa meilleure amie, repense à cette mort tragique et en discute sur Skype avec son copain Mitch (Moses Jacob Storm). Leurs propos sont interrompus par d’autres jeunes qui se joignent à la conversation sur le net. Blaire reçoit alors un étrange message de Laura sur son écran: croyant son site piraté, elle n’y prête pas trop d’attention, mais un étranger, totalement inconnu, se connecte également avec le groupe et s’impose. L’intrus est inquiétant, il menace les six amis de tuer le premier qui se déconnectera de Skype et il les contraint à se prêter à un jeu dangereux : chacun devra dévoiler sur la toile ses secrets les plus intimes. Dès lors la terreur s’installe…
Unfriended aborde le phénomène connu du cyber-harcèlement. La composante didactique du film aurait pu être intéressante, mettant par exemple en évidence les méfaits liés à cette «pratique» et les mécanismes sociaux qui peuvent amener quelqu’un, comme Laura, à commettre l’irréparable. Mais le film ne va pas très loin dans ce sens et l’aventure glisse vite vers la distraction, l’angoisse et l’horreur visuelle.
Si le scénario du film a le mérite d’être révélateur d’un phénomène bien réel, toute l’intrigue se focalise rapidement sur la pression exercée par un inconnu s’acharnant à liquider, un(e) par un(e), les membres d’un petit groupe d’amis. Et cela au milieu de bavardages incessants et de peu d’intérêt : on hurle, on s’engueule, tout le monde parle à la fois, photos et vidéos défilent sans discontinuer (d’où viennent-elles ?) et l’on ne saura jamais qui se cache derrière l’intrus qui a squatté le site de la malheureuse Laura.
Le style d’Unfriended se veut résolument novateur (séquences filmées via des Webcam ? sur des plates-formes Youtube et Skype ?). Les visages des six protagnistes occupent tout l’espace de l’écran, leurs «textos» défilent (à toute allure), liés aux questions/réponses d’un inconnu criminel. On notera que tout le film se déroule sur un écran d’ordinateur: de la première à la dernière image, on reste collé devant lui, à scruter des visages, à déchiffrer des textes, à tenter de trouver un sens à tout cela et à attendre une fin sans surprise.

Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 8
Nadia Roch 9