Charlie Mortdecai

Affiche Charlie Mortdecai
Réalisé par David Koepp
Pays de production U.S.A.
Année 2015
Durée
Musique Geoff Zanelli, Mark Ronson
Genre Comédie, Policier
Distributeur elitefilms
Acteurs Johnny Depp, Gwyneth Paltrow, Ewan McGregor, Paul Bettany, Olivia Munn
Age légal 12 ans
N° cinéfeuilles 717
Bande annonce

Critique

L’auteur de ces lignes avoue avoir frémi d’impatience pendant le premier quart d’heure de la projection de Mortdecai. Frémi, car cela promettait beaucoup. Un casting trois étoiles (mention spéciale à Paul Bettany), des personnages originaux et drôles, une histoire haletante et rocambolesque à la fois, et un humour (ainsi qu’une manière de diriger les acteurs) proche de l’esprit du Grand Budapest Hotel: pince-sans-rire et délirant, saugrenu et fin.
Et puis le frémissement fit place à l’ennui. En effet, contrairement au film de Wes Anderson cité plus haut, qui était un bijou de fantaisie intelligente et d’invention permanente, Mortdecai s’enlise assez rapidement dans un scénario alambiqué, qui nous fait certes voyager de l’Angleterre à la Russie en passant par l’Amérique, mais qui est maladroit. Si le gag récurrent concernant la moustache du héros est drôle une fois ou deux, cela ne fait plus rire à la dixième allusion. Quand au fil rouge de l’histoire, sur un aristocrate ruiné et fantasque devant retrouver un tableau volé, en essayant d’empêcher sa femme de succomber aux avances de son vieux copain flic, il ne parvient pas à nous faire oublier l’outrance fabriquée de certaines situations et, au fond, le manque d’originalité.
C’est d’autant plus dommage qu’il y a tout de même de très bonnes idées. L’aspect vieillot des personnages confronté à l’époque moderne, ce qui crée une plaisante incongruité; une mise en scène inventive au service d’acteurs qui s’amusent; et un vent de folles aventures qui souffle sur l’ensemble. Malheureusement, peu importe la forme si l’histoire, comme ici, peine à réellement décoller. On aurait pourtant voulu adorer ce mélange entre Hercule Poirot et Indiana Jones.

Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 11
Georges Blanc 8
Daniel Grivel 10
Nadia Roch 9