Exodus

Affiche Exodus
Réalisé par Ridley Scott
Titre original Exodus: Gods and Kings
Pays de production U.S.A., Grande-Bretagne, Espagne
Année 2014
Durée
Musique Alberto Iglesias
Genre Péplum, Action
Distributeur foxwarner
Acteurs Christian Bale, John Turturro, Joel Edgerton, Ben Mendelsohn, Aaron Paul
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 716
Bande annonce

Critique

Ce péplum raconte un épisode de la Bible, à savoir l'histoire de Moïse, prophète qui a sauvé le peuple hébreu des griffes de l'Egypte des pharaons.
Interdit de diffusion en Égypte et déprogrammé un jour avant sa sortie au Maroc, le nouveau film de Ridley Scott provoque bien des polémiques. Si le Centre cinématographique marocain ne donne aucune explication concernant cette décision, la raison de cette censure résiderait dans des imprécisions religieuses et historiques. Sur les réseaux sociaux, ce film a également été très mal reçu mais pour d'autres raisons: le fait que les voleurs et les esclaves soient interprétés par des noirs alors qu'une prédominance de blancs jouent les bons et les sauveurs ont profondément perturbé les internautes.
Malgré ces critiques, ce film présente quelque intérêt: il montre le combat d'un homme pour libérer son peuple. Le récit oscille entre la foi et la raison, entre le réalisme et l'imaginaire: en effet, la manière dont les événements sont montrés laisse planer le doute, à savoir si ces tragédies proviennent du pouvoir divin ou de phénomènes naturels inexplicables. De plus, Moïse (Christian Bale) n'est pas présenté comme un héros mais comme un guerrier compliqué et tourmenté. Le réalisateur illustre davantage ses failles que ses qualités. Cette manière de présenter l'histoire force le spectateur à réfléchir à ses propres croyances et à sa manière d’interpréter les textes bibliques. Ce péplum est plutôt critique mais guère polémique. Il nous invite à nous méfier des fanatiques de la foi et à aborder les questions religieuses avec prudence.
Tournés aux îles Canaries et en Espagne, le film donne à voir des combats sanglants dans des paysages magnifiques. Bien que la 3D soit inutile, ne servant qu'à renforcer les effets visuels, la réalisation et les décors sont impressionnants. La scène de la mer Rouge ainsi que le cycle des plaies qui s'abat sur l’Égypte sont surprenants de réalisme. Malgré la longueur (2h31), le temps passe vite grâce à la qualité du spectacle.

Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 13
Daniel Grivel 11
Georges Blanc 12