La famille Bélier

Affiche La famille Bélier
Réalisé par Eric Lartigau
Pays de production France
Année 2013
Durée
Musique Evgueni Galperine, Sacha Galperine
Genre Comédie dramatique
Distributeur praesensfilm
Acteurs Eric Elmosnino, Karin Viard, François Damiens, Louane Emera, Luca Gelberg
Age légal 8 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 715
Bande annonce

Critique

Dans la famille Bélier, j’appelle Paula, la fille de 16 ans. Seule fille entendante dans cette famille de fermiers dans une petite commune, elle est bien utile à ses parents et à son frère, tous trois sourds-muets, pour leur traduire les prescriptions du médecin ou vendre leurs produits sur les marchés. Un professeur de musique remarquant sa voix exceptionnelle veut la convaincre de tenter le grand concours de Radio France qui fait connaître de jeunes et prometteurs artistes. Deux histoires sont racontées en parallèle. La première, et la plus intéressante et réussie, est celle de la famille en général. Leur vie, leur quotidien, tout est raconté avec retenue et beaucoup d’humour (le slogan choisi par le père Bélier dans sa campagne électorale pour éjecter le maire que l’on devine corrompu est «Je vous entends»).

Si le film n’est finalement pas une grande réussite, c’est parce que la seconde histoire, qui finit par prendre toute la place, est, elle, racontée à grands renforts de violons et conduit à un dernier quart d’heure écoeurant de guimauve facile. Dommage. D’autre part, il doit pourtant bien y avoir en France de talentueux comédiens qui sont sourds-muets, et qu’Eric Lartigau aurait pu engager. Cela nous aurait évité le numéro de Karin Viard (Gigi Bélier), qui a certes appris et travaillé la langue des signes pendant des mois, mais qui en fait des wagons en ayant constamment l’air de nous dire «Regardez ce que je sais faire». François Damiens (Rodolphe Bàlier) est plus dans la retenue et l’émotion sincère. Les deux comédiens parfaits sont d’une part Eric Elmosnino (Monsieur Thomasson), excellent en prof de musique qui pense que son talent aurait dû lui permettre de travailler à Paris dans le haut de gamme plutôt que de végéter à Trifouillis-les-Oies; et d’autre part, dans le rôle principal, la comédienne jeune et débutante Louane Emera, repérée par le réalisateur alors qu’elle était chanteuse dans un télé-crochet, étonnante de justesse et d’émotion dans un rôle difficile. Dernière chose: mieux vaut ne pas être trop allergique à Michel Sardou en entrant dans la salle!

Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 13
Daniel Grivel 12
Geneviève Praplan 6
Nadia Roch 12
Anne-Béatrice Schwab 10
Georges Blanc 11
Nicole Métral 12