Marie Heurtin

Affiche Marie Heurtin
Réalisé par Jean-Pierre Améris
Pays de production France
Année 2014
Durée
Musique Sonia Wieder-Atherton
Genre Biopic, Drame
Distributeur filmcoopi
Acteurs Brigitte Catillon, Isabelle Carré, Ariana Rivoire, Noemie Churlet, Gilles Treton
Age légal 10 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 713
Bande annonce

Critique

Née sourde et aveugle en 1885, âgée de 14 ans, Marie Heurtin (Ariana Rivoire) est incapable de communiquer avec autrui. Son père, simple paysan, ne peut se résoudre à la faire interner dans un asile comme le lui conseille un médecin qui la juge débile mentale. En désespoir de cause, il se rend à l’institut de Larnay, près de Poitiers, où des religieuses prennent en charge des jeunes filles sourdes. Malgré le scepticisme de la Mère supérieure, une jeune religieuse, sœur Marguerite (Isabelle Carré), se fait fort de s’occuper du petit animal sauvage qu’est Marie et de tout faire pour la sortir de sa nuitCette histoire est inspirée de faits réels qui se sont déroulés en France à la fin du XIXe siècle.
Si dans la première partie de ce film on songe évidemment à L'enfant sauvage de François Truffaut, d’autant plus que l’actrice est elle-même sourde-muette, très vite on découvre que Jean-Pierre Améris s’intéresse autant à Marguerite qu’à Marie en choisissant l’option de la mise au monde d’une enfant par une femme qui n’en aura jamais. Aux réactions violentes et imprévisibles de la jeune sauvageonne répond l’infatigable obstination de l’éducatrice, ce rapport à la vie tenait davantage du sacré que du religieux. «Leur histoire me donnait l’occasion d’aborder le thème de la foi, sous l’angle de la foi du charbonnier. Sœur Marguerite est une femme pragmatique, comme toutes les religieuses qui s’occupent des miséreux. Sa foi l’engage au travail, un travail patient et quotidien auprès de Marie. Elle n’implore pas Dieu d’accorder telle ou telle chose à Marie ou à elle-même, elle agit!» Ces propos du réalisateur expriment son intention d’aller au plus vrai de son récit, en magnifiant le travail de Marguerite. Ainsi, sortir de sa prison intime pour rejoindre l’autre, grâce au langage, devient un enjeu magnifique et bouleversant.

Georges Blanc

Appréciations

Nom Notes
Georges Blanc 17
Daniel Grivel 14
Anne-Béatrice Schwab 14