Si je reste

Affiche Si je reste
Réalisé par R.J. Cutler
Titre original If I Stay
Pays de production U.S.A.
Année 2014
Durée
Musique Heitor Pereira
Genre Drame
Distributeur foxwarner
Acteurs Joshua Leonard, Stacy Keach, Mireille Enos, Chloë Grace Moretz, Jamie Blackley
Age légal 12 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 708
Bande annonce

Critique

Le même jour sort Leviathan d’Andreï Zvyagintsev. A côté de l’immense talent du réalisateur russe, voici donc la banalité de Hollywood. Ainsi va le cinéma, toujours scindé entre l’art, en quantité infime, et la production commerciale écrasante en nombre. Si je reste joue lui-même l’opposition: d’un côté Beethoven et de l’autre le rock, pour un film tout entier tourné vers le mélo. Mia (Chloë Grace Moretz) détonne dans sa famille; passionnée de musique, elle a entrepris des études de violoncelle alors que tout son entourage vit à l’enseigne des groupes pop. L’adolescente a d’ailleurs rencontré le guitariste de l’un d’eux, Adam (Jamie Blackley) avec qui elle entretient une relation amoureuse. Elle suit de bonne grâce les concerts de son ami, tout en se préparant au concours d’entrée de l’Ecole Julliard. Mais ce ne sont là que des souvenirs, car en réalité, Mia et sa famille ont été victimes d’un grave accident qui la laisse seule survivante. Dans le coma, elle rappelle son passé et se demande s’il vaut la peine qu’elle vive. Ne devrait-elle pas plutôt se laisser mourir pour rejoindre ses parents et son petit frère?

Le film vise les adolescentes à qui il offre une histoire d’amour lisse et convenue. Il semble que le cinéma ne puisse offrir aux jeunes que l’alternative «fantastique» ou «amourettes», mais ni dans un cas ni dans l’autre il ne fait l’effort d’une œuvre originale et innovante. Dans Si je reste, on pouvait espérer que domine la question de l’enfant musicien et de ce que cela inclut comme discipline et comme effort, qu’on présente le grand répertoire comme un environnement normal (pourquoi pas?) et non comme une excentricité. Mais non, on en reste à la convention, avec des comédiens honnêtes, dans la mesure où ils ne sont pas eux-mêmes poussés dans le kitsch.

Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 9
Daniel Grivel 9
Anne-Béatrice Schwab 10