Sils Maria

Affiche Sils Maria
Réalisé par 0livier Assayas
Pays de production France
Année 2014
Durée
Genre Drame
Distributeur filmcoopi
Acteurs Juliette Binoche, Kristen Stewart, Chloë Grace Moretz, Lars Eidinger, Johnny Flynn
Age légal 10 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 707
Bande annonce

Critique

Présenté en compétition au dernier Festival de Cannes, ce film relate les coulisses du métier d'acteur. Une actrice vieillissante, Maria Enders (Juliette Binoche) se rend à Zurich pour recevoir un prix au nom d'un metteur en scène, Wilhelm Melchior l'ayant rendue célèbre 20 ans plus tôt dans le rôle d'une jeune fille ambitieuse au charme trouble prénommée Sigrid, qui conduisit une femme d'âge mûre, Helena, au suicide. Quelques heures avant la cérémonie, l'auteur meurt, laissant la comédienne complètement dévastée. Arrivée en Suisse accompagnée de sa précieuse assistante Valentine (superbe Kristen Stewart), on lui propose de reprendre la pièce, mais en interprétant cette fois le rôle d'Helena. Lors de ses multiples rencontres et ses différents échanges avec Valentine, on comprend que Maria a connu son heure de gloire mais que les rôles peinent à se présenter. Cette quadragénaire au caractère imprévisible finit par accepter la proposition et commence alors à apprendre ses répliques, aidée de Valentine, dans un chalet à Sils Maria, petit village de Haute-Engadine. Cet endroit a inspiré par ailleurs de nombreux auteurs et philosophes, tel que entre autres Jean Cocteau, Marcel Proust ou encore Nietzsche. 
La deuxième partie du film offre un huis clos entre les deux femmes. Valentine gère les répétitions, entrecoupées de balades dans ce paysage suisse magnifique, où la montagne tient un rôle important. La relation entre les deux femmes est trouble: Valentine est à la fois la confidente, l’assistante, l'amie, la camarade de fête (avec quelques abus d'alcool), se complaisant dans cette mission, en subissant à la fois la gentillesse mais aussi la mauvaise humeur et la jalousie de Maria.
L'histoire prend une nouvelle orientation quand la jeune comédienne Jo-Ann Elis (Chloë Grace Moretz), jeune star hollywoodienne, obtient le rôle de Sigrid. Pour Maria, le choc est rude de voir son premier rôle pris par une bimbo qui semble à ses yeux dépourvue de cervelle. Le malaise d'une femme devant affronter un passé qui ressurgit est très bien décrit.
Dans l'ensemble, le film est bon et intéressant. On peut lui reprocher une certaine lenteur, et peut-être une forme d’intellectualisme. Kristen Stewart, aux antipodes de la saga de Twilight, est juste superbe de justesse et de sensibilité, dans un rôle qui demande justement une grande subtilité. Le réalisateur évite de tomber dans la mélancolie du passé, mais réussit de manière habile à capter les changements d'une époque à travers le destin de la comédienne.

Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 16
Georges Blanc 15
Daniel Grivel 12
Geneviève Praplan 12
Anne-Béatrice Schwab 12