Expendables 3

Affiche Expendables 3
Réalisé par Patrick Hughes (II)
Pays de production U.S.A., France
Année 2014
Durée
Musique Brian Tyler
Genre Action, Aventure
Distributeur elitefilms
Acteurs Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Mel Gibson, Harrison Ford, Jason Statham
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 707
Bande annonce

Critique

Ça castagne et ça canarde méchamment dans ce troisième volet de la série explosive des Expendables, pleine de bruit et de fureur. Dans un déluge de feu, les papys survivants du deuxième épisode se retrouvent pour une mission encore plus impossible que les précédentes. Puis leur chef Barney Ross (Sylvester Stallone) les contraint à la retraite et les relègue pour cause d’âge et de force de frappe insuffisante. Il les remplace par quatre jeunes équipiers, experts hightech, qui veulent en découdre, et que nous retrouverons à coup sûr dans les épisodes suivants. Car «ils sont jeunes, affamés, prêts à prendre une balle.» Mais, dans ce choc des cultures et des générations, les adeptes de la vieille école vont rempiler et épauler les nouveaux pour un dernier carnage, celui del’apothéose finale.
Tous sont prêts à tuer, dans une logique de guerriers régis par des codes rudimentaires parés de vertu: ces costauds insubmersibles obéissent aux ordres aveuglément et avec bonne conscience, puisqu’il s’agit de capturer un super méchant, criminel de guerre, marchand d’armes et… autrefois fondateur des Expendables, Conrad Stonebanks (Mel Gibson).
Les nostalgiques des Rambo et Cie et de leurs acteurs légendaires apprécieront l’autodérision des Expendables, une certaine forme d’humour qui allège la charge de ce long déchaînement de violences et quelques propos amusants qui sont échangés au plus fort des combats.
Mais malgré les acteurs stars, les clins d’œil et les références, il y a malaise face à cette exaltation des armes, cette puissance de feu exercée par une poignée d’hommes (et une femme!) invincibles qui dézinguent une armée entière: «Je ne sais rien faire à part tuer!» affirme l’un d’entre eux. Car face à ce jeu vidéo géant, difficile de ne pas penser aux guerres actuelles et à leur cortège de souffrances, bien réelles celles-ci.

Anne-Béatrice Schwab

Appréciations

Nom Notes
Anne-Béatrice Schwab 9
Nadia Roch 7
Anne-Béatrice Schwab 9