La Planète des singes, l’affrontement

Affiche La Planète des singes, l’affrontement
Réalisé par Matt Reeves
Pays de production U.S.A.
Année 2014
Durée
Musique Michael Giacchino
Genre Science fiction, Action
Distributeur foxwarner
Acteurs Gary Oldman, Andy Serkis, Keri Russell, Toby Kebbell, Jason Clarke
Age légal 12 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 707
Bande annonce

Critique

Des singes étonnamment expressifs et très évolués face à des humains un peu caricaturaux: dans le film de Matt Reeves, qu’est-ce qui distingue les hommes des singes quand la peur, la cupidité et l'égoïsme corrompent également les deux espèces? Ils se ressemblent alors furieusement. Mais l’avantage est subtilement donné par le réalisateur aux chimpanzés dont les élans de tendresse, la sagesse de leur chef et leur sens de la solidarité sont traduits par des effets spéciaux tout à fait remarquables qui les rendent attachants en diable. César, le chef de la nation des singes, refuse d’utiliser les armes à feu que les humains ont inventées pour massacrer leurs ennemis et que les siens ont trouvées abandonnées sur leur territoire par des hommes disparus à cause d’un virus dévastateur. S’il faut se défendre et se battre, c’est à pattes nues.

On croirait presque que le film est un hymne au pacifisme, mais on finit par déchanter car l’affrontement entre singes et survivants humains, devenu inéluctable, est une suite de batailles sanglantes dans un décor post-apocalyptique. Cette guerre devra décider de l’espèce dominante sur terre. Les combats  s’enchaînent et finissent par être lassants. Le scénario qui a repris les personnages du roman de science-fiction de l’écrivain français Pierre Boulle est trop attendu et un peu plat. La prestation, très réussie, du comédien britannique Andy Serkis, qui campe un singe très… humain, domine ce blockbuster de l’été! Preuve que la frontière entre hommes et singes est très ténue.

Nicole Métral

Appréciations

Nom Notes
Nicole Métral 8
Georges Blanc 8
Daniel Grivel 10
Anne-Béatrice Schwab 12