A Long Way Down

Affiche A Long Way Down
Réalisé par Pascal Chaumeil
Pays de production Grande-Bretagne, Allemagne
Année 2014
Durée
Musique Dario Marianelli
Genre Drame, Comédie
Distributeur DCM
Acteurs Pierce Brosnan, Sam Neill, Toni Collette, Imogen Poots, Aaron Paul
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 707
Bande annonce

Critique

Deux hommes et deux femmes se rencontrent par hasard, dans la nuit de la Saint-Sylvestre, sur le toit d’un gratte-ciel londonien. Tous ont la même intention: Martin Sharp (Pierce Brosman), Maureen (Toni Collette), John Julius (Aaron Paul) et Jess (Imogen Poots) veulent mettre fin à leurs jours. Voilà quatre personnes d’âges, de milieux et de caractères différents, très surpris de se retrouver là ensemble. Mais personne ne sautera dans le vide. Au lieu de cela, ils feront connaissance et vivront une nuit mouvementée… Et de conclure un pacte au lever du jour: personne ne se suicidera avant la Saint-Valentin. D’ici-là - il reste six semaines -, ils tenteront de survivre, mais les médias s’empareront de l’histoire de ce «gang de la Tour du Saut» et le quatuor n’aura d’autre solution que de s’enfuir aux Canaries. Changement de cap, de décor et d’atmosphère …

A Long Way Down oscille, dès le départ, entre drame et comédie. Chaque protagoniste aura droit à un petit chapitre et quelques retours en arrière, histoire de comprendre son passé. Adaptation du best-seller de Nick Hornby («Vous descendez?»), cette réalisation se veut sans doute reflet fidèle du livre, mais l’intrigue ménage trop de place à de longues explications en «voix off». Le réalisateur français Pascal Chaumeil (on lui doit le gros succès public de L’Arnacoeur, 2010) livre ici un film formaté, assez convenu dans la forme, flanqué en permanence d’une bande sonore musicale sans surprise. Les acteurs sont bons, même si Pierce Brosnan, ancien agent 007, n’arrive pas à nous faire croire qu’il est dépressif. S’agissant d’une comédie dramatique, il est difficile d’éprouver beaucoup d’empathie à l’égard de ces personnages qui peinent à nous convaincre de leurs difficultés existentielles. Pas facile de réaliser un film divertissant sur un sujet aussi sensible…

Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 12
Daniel Grivel 13
Geneviève Praplan 15