Aimer, boire et chanter

Affiche Aimer, boire et chanter
Réalisé par Alain Resnais
Pays de production France
Année 2013
Durée
Musique Mark Snow
Genre Comédie
Distributeur filmcoopi
Acteurs Sabine Azéma, Sandrine Kiberlain, Michel Vuillermoz, Hippolyte Girardot, Caroline Silhol
Age légal 8 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 699
Bande annonce

Critique

Au fin fond de la campagne anglaise, trois couples connaissent de sérieuses turbulences dues au pouvoir de séduction qu’exerce sur les femmes le mystérieux George Riley, lequel vient d’apprendre qu’un cancer le ronge inéluctablement. Entre jalousies, mensonges, quiproquos et répétitions d’une pièce de théâtre, l’heure des comptes a sonné pour cette petite communauté.

Auteur de dispositifs qui ont révolutionné la narration cinématographique, Alain Resnais, qui vient de disparaître à l’âge de 92 ans, demeure l’un des cinéastes majeurs de ces cinquante dernières années. Son dernier film, le dix-huitième, tente avec bonheur d’abattre les cloisons entre théâtre, cinéma et bande dessinée. Cette réalisation lui tient en quelque sorte lieu de testament. Si ses personnages, interprétés pour la plupart par ses acteurs fétiches, ont pris de l’âge comme lui-même, ils s’entretiennent toujours d’amour, de vie, de mort, de mémoire. Les propos s’entrecroisent avec précision et réalisme en une sorte de marivaudage où la légèreté apparente recouvre en fait de criantes vérités. Démiurge malicieux, Resnais, dont la longévité n’a d’égale que son inépuisable curiosité pour le genre humain et ses contradictions, regarde avec son œil d’entomologiste s’agiter les personnages qu’il a, sans cruauté mais avec une ironie bienveillante, lancés sur le billard de son film. Si les décors alternent entre bâches de couleurs et planches d’illustrations, comme sur une scène de théâtre, cette recherche d’artificialité contrôlée fait partie de l’univers du réalisateur. Souvenons-nous des flocons de neige qui ponctuaient les séquences de Coeurs.

Si l’on dit encore que l’interprétation est au niveau de la réalisation, vous aurez compris que notre plaisir, quoique teinté de nostalgie, est intense à la découverte de cette dernière œuvre du grand Resnais.

Georges Blanc

Appréciations

Nom Notes
Georges Blanc 17
Daniel Grivel 17
Geneviève Praplan 12
Antoine Rochat 17
Philippe Thonney 13
Anne-Béatrice Schwab 15