Quai d'Orsay

Affiche Quai d'Orsay
Réalisé par Bertrand Tavernier
Pays de production France
Année 2012
Durée
Musique Philippe Sarde
Genre Comédie
Distributeur pathefilms
Acteurs Julie Gayet, Thierry Lhermitte, Niels Arestrup, Raphaël Personnaz, Bruno Raffaelli
Age légal 8 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 690
Bande annonce

Critique

Arthur Vlaminck (Raphaël Personnaz) est un jeune diplômé frais émoulu de l'ENA qui vit avec sa copine Marina (Anaïs Demoustier), pétulante institutrice. Il est engagé au Quai d'Orsay en qualité de «chargé du langage» au ministère des Affaires étrangères - entendez qu'il va être le «nègre» du ministre, Alexandre Taillard de Vorms (Thierry Lhermitte), incarnation du parisianisme le plus clinquant... Il va découvrir les coulisses du palais, les intrigues, les rivalités entre conseillers et experts, l'art de lire entre les lignes de la rhétorique plus éblouissante qu'éclairante du ministre, l'importance d'être dans les bons papiers du directeur de cabinet Claude Maupas (Niels Arestrup, savoureux par sa ressemblance avec Roland Dumas...).
Chaque apparition du ministre est précédée par un tourbillon de feuilles de papier et de claquements de portes, et Arthur est entraîné bon gré mal gré dans un maelström d'ordres, de contre-ordres, de voyages-éclair dictés par une diplomatie à géomètrie variable.
Bertrand Tavernir livre une comédie très classique, dans la tonalité des Galas Karsenty de jadis, avec des acteurs excellents et des répliques qui font mouche. Un divertissement agréable, inspiré d'une bande dessinée dont l'un des auteurs, Antonin Baudry, est actuellement conseiller culturel à l'ambassade de France aux Etats-Unis et donc un homme du sérail. Quant au signataire de ces lignes, il s'est amusé à retrouver, en plus flamboyant évidemment, son rôle de rédacteur de discours pour un conseiller d'Etat...

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 14
Georges Blanc 15
Geneviève Praplan 12
Nadia Roch 15
Anne-Béatrice Schwab 13