The Mortal Instruments: La cité des ténèbres

Affiche The Mortal Instruments: La cité des ténèbres
Réalisé par Harald Zwart
Titre original The Mortal Instruments: City of Bones
Pays de production U.S.A., Allemagne
Année 2013
Durée
Musique Atli Örvarsson
Genre Fantastique, Action, Aventure
Distributeur pathefilms
Acteurs Lena Headey, Kevin Zegers, Lily Collins, Jamie Campbell Bower, Robert Sheehan
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 688
Bande annonce

Critique

La ravissante Clary (Lily Collins), 15 ans, vit à Brooklyn avec sa mère artiste et son compagnon. Etudiante et active, elle sort le soir accompagnée des mille recommandations de sa mère et escortée par Simon (Robert Sheehan), son meilleur ami. Elle mène une existence somme toute assez « ordinaire » jusqu’au soir où elle assiste à un meurtre et à la disparition inexplicable du corps de la victime. A partir de là, nous glissons dans un univers parallèle et magique, car bien malgré elle l’innocente Clary se retrouve au cœur d’une guerre entre le Monde Obscur et celui des Terrestres. Un séduisant Chasseur d’Ombres mi-humain mi-ange, Jayce (Jamie Campbell Bower) va tout faire pour la protéger des Créatures Obscures, ces êtres mi-humains mi-démons, sorciers, loups-garous, vampires et consorts. Bien que Terrestre mais avec un chouia de plus, notre belle, vaillante et farouche, va se découvrir une vraie nature de guerrière.

Ce film est l’adaptation du premier tome, paru en 2007, d’une série de romans d’aventures fantastiques signés par Cassandra Clare. La série a été traduite en 36 langues et diffusée à 22 millions d’exemplaires. Cette épopée couvrant plusieurs époques et tous les continents est suivie par des légions de fans avec lesquels l’auteure communique via les réseaux sociaux…

Les non-initiés peinent à se retrouver dans cette jungle de personnages et ont le sentiment de nager à contre-courant dans un monde obscur pendant plus de deux longues heures. Mais il faut reconnaître la qualité des acteurs et des effets spéciaux, l’atmosphère sombre à souhait et l’efficacité d’une réalisation qui reste un pur produit commercial. A l’usage des adolescents qui kiffent ces phénomènes paranormaux! Et attendons-nous à une suite…

Anne-Béatrice Schwab

Appréciations

Nom Notes
Anne-Béatrice Schwab 9
Daniel Grivel 7