Warm bodies

Affiche Warm bodies
Réalisé par Jonathan Levine
Titre original warm bodies
Pays de production U.S.A.
Année 2013
Durée
Musique Marco Beltrami, Buck Sanders
Genre Comédie, Romance, Epouvante-horreur
Distributeur elitefilms
Acteurs Teresa Palmer, Rob Corddry, Nicholas Hoult, Analeigh Tipton, Dave Franco
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 677
Bande annonce

Critique

Amateurs de zombies et de frayeurs post-apocalyptiques - avec un zeste de romance -, c'est pour vous. Allergiques aux morts-vivants et aux scènes d pouvante, mieux vaut s'abstenir. Un aéroport dévasté, des cadavres qui se d placent en titubant, des visages hébétés et muets. On découvre vite un monde partagé en deux: d'un côté, les derniers survivants de notre planète (des êtres comme vous et moi), et de l'autre des moribonds (en sursis) et des squelettes guerriers (dits les Osseux ). Un mystérieux virus a détruit partiellement notre civilisation. Les rescapés vivent depuis plusieurs années dans des bunkers fortifiés, redoutant de se faire dévorer par leurs anciens semblables devenus friands de chair humaine. R , un jeune mort-vivant relativement sympathique, est amené à sauver Julie, une jeune femme qui s'est égarée dans le quartier des zombies. Il la met à l'abri de la voracité de ses compagnons et Julie va réveiller chez son sauveur des sentiments amoureux oubliés depuis longtemps, lui permettant de retrouver une forme d'humanité susceptible peut-être de sauver le monde. Mais le chemin sera semé d'embûches Les personnages du film courent beaucoup, et les scènes d'horreur ou de violence ne manquent pas. Les acteurs n'en rajoutent heureusement pas trop, et R , protagoniste principal quasiment muet, réussira même à nous familiariser avec son monde intérieur, moyennant voix off et flash-back. Ce qui vitera au spectateur de se prendre les pieds dans le tapis d'une histoire souvent confuse. Production commerciale au demeurant trés formatée, WARM BODIES se signale par une part de réussite dans le choix de certains décors. On mettra aussi l'actif du film une recherche dans les cadrages de plusieurs plans, et dans la tonalité et le choix des couleurs de quelques séquences.

Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 11
Daniel Grivel 7