Misérables (Les)

Affiche Misérables (Les)
Réalisé par Tom Hooper
Pays de production Grande-Bretagne
Année 2012
Durée
Musique Claude-Michel Schönberg
Genre Drame, Musical
Distributeur Universal Pictures International France
Acteurs Helena Bonham Carter, Russell Crowe, Hugh Jackman, Anne Hathaway, Amanda Seyfried
Age légal 12 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 674
Bande annonce

Critique

Ce film est davantage l’adaptation de la tragédie théâtrale inspirée du roman de Victor Hugo que de l’œuvre littéraire elle-même. En effet, réaliser une comédie musicale presque intégralement chantée, d’un ouvrage déjà porté à l’écran à maintes reprises, mettant en scène des acteurs s’époumonant, était un pari audacieux mais malheureusement pas complètement réussi. Certes, l’atmosphère est très bien rendue, décrivant la classe dirigeante oppressant les gens humbles, dont la survie est une priorité dans ce Paris pauvre du XIXe siècle.

L’histoire est fidèlement racontée: Jean Valjean (Hugh Jackman), ex-taulard, poursuivi sans relâche par l’impitoyable policier Javert (Russell Crowe), promet à Fantine (Anne Hathaway) de sauver sa fille Cosette. Cet engagement va alors changer fondamentalement le destin du fugitif et de l’enfant. On retrouve l’univers de l’écrivain, fait de passions, d’amour, de sacrifices, d’angoisse, de lutte, de tragédies, dressant ainsi un portrait réaliste de la nature humaine. Le discours politique autour de la dignité et de la justice sociale est appuyé dans cette version de Tom Hooper. Le combat que se livre Javert, à savoir cette volonté farouche de servir la loi et faire son devoir, est omniprésent. Le personnage de Jean Valjean oscille entre l’amour et la haine, entre le bien et le mal. La bonté finira par l’emporter, illustrant ainsi la capacité de l’être humain à s’améliorer.

Pourtant, malgré ses qualités, le film est trop long et les acteurs poussent la chansonnette sans être toujours convaincants. L’interprétation musicale est monotone, et les classiques traduits en anglais, telle la très célèbre chanson révolutionnaire de Gavroche, écorchent parfois les oreilles. Le réalisateur a le mérite cependant d’avoir tenté une approche différente en donnant une vie nouvelle au roman.

Note: 11

Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 11
Daniel Grivel 11
Anne-Béatrice Schwab 13