Village de Nadia (Le)

Affiche Village de Nadia (Le)
Réalisé par Seiichi Motohashi
Pays de production Japon
Année 1997
Durée
Genre Documentaire
Acteurs Jennifer Peedom
Age légal 7 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 387
Bande annonce

Critique

Dudichi, un petit village perdu dans les immenses plaines boisées de Biélorussie. Arbres en fleurs, rires d'enfants, travaux de saison, tout respire la simplicité, la quiétude, la vie d'un village campagnard.

Dudichi est pourtant interdit d'accès, tout comme d'autres villages vidés de leurs habitants depuis l'explosion, ce matin d'avril 1986, de la centrale nucléaire de Tchernobyl distante de 200 kilomètres. La radioactivité contamina la région entière. Seules six des trois cents familles de Dudichi décidèrent de rester malgré l'interdiction des autorités.

Avec simplicité, justesse de ton et une grande humanité, le réalisateur et son équipe - d'origine polonaise - abordent les conséquences de la catastrophe de Tcher­nobyl sans pathos, ni voyeurisme, sans images douloureuses, traumatisantes, mais avec tristesse.

Il nous fait partager la vie ou survie de six familles - des jeunes et des vieux -, leur labeur quotidien, les difficultés de ravitaillement, l'isolement, les problèmes quasi insolubles, par exemple de la scolarisation des enfants.

Les quatre saisons passent, le cinéaste nous montre la splendeur de la nature et des paysages, la richesse, malgré les difficultés de la vie de cette petite communauté.

Pour toutes ces raisons, on regarde ce documentaire avec un grand intérêt et il nous touche profondément.

Ancien membre