LOL USA

Affiche LOL USA
Réalisé par Lisa Azuelos
Pays de production U.S.A.
Année 2012
Durée
Musique Rob Simonsen
Genre Comédie, Drame, Romance
Distributeur rialto
Acteurs Thomas Jane, Demi Moore, Ashley Greene, Miley Cyrus, Douglas Booth
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 664
Bande annonce

Critique

Pour les «vieux croûtons», LOL fait partie de l’argot internet et serait l’acronyme de «laughing out loud» (riant aux éclats) ou de «lots of laughs» (des tas de rires). En 2008, Lisa Azuelos avait commis un premier LOL (tout court) avec Sophie Marceau dans le milieu bobo français; elle récidive aux Etats-Unis avec Demi Moore, dans un monde interconnecté en permanence via les réseaux sociaux.

«C’est une œuvre assez banale qui s’inscrit dans la lignée de nombreux longs métrages qui parlent de l’adolescence. En 1982 déjà, on découvrait Sophie Marceau dans LA BOUM. Mais ici, ce n’est pas simplement le portrait de Lol qui, avec ses copains, est confrontée à la découverte de la sexualité, de la drogue et à l’attrait de la musique. C’est aussi celui du monde des adultes. Anne, la mère, élève seule ses trois enfants et peine à cacher ses propres relations amoureuses. Y a-t-il un fossé entre la jeunesse d’aujourd’hui et la génération qui la précède? Toutes ces questions apparaissent dans ce film inspiré par les souvenirs de la réalisatrice. Malheureusement, le scénario est confus, embrouillé à souhait par de nombreux personnages qui se ressemblent. Et, une fois de plus, les jeunes comédiens parlent vite et indistinctement. On peine à les comprendre. Il est vrai que les dialogues sont pauvres.»

Voilà ce qu’écrivait Maurice Terrail dans CF n. 584. Il n’y a rien à jeter de ce commentaire. Tout au plus peut-on ajouter que les adulescents se maquillent comme des adultes (même les garçons se peignent les lèvres...) et que les adultes sont aussi immatures que leurs rejetons. La prétendue comédie ne laisse même pas à demi-mort de rire... On dit volontiers que le vieux continent adopte l’«american way of life» avec quelques années de décalage: il y a de quoi se faire du souci devant cet affligeant modèle de société!

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 6