Sexy Dance 4: Miami Heat

Affiche Sexy Dance 4: Miami Heat
Réalisé par Scott Speer
Pays de production U.S.A.
Année 2012
Durée
Musique Aaron Zigman
Genre Musical, Romance, Drame
Distributeur Universal Pictures International France
Acteurs Kathryn McCormick, Ryan Guzman, Stephen Boss, Cleopatra Coleman, Misha Gabriel
N° cinéfeuilles 663
Bande annonce

Critique

Encore (...) un film sur la danse de rue, qui plaira aux amateurs du genre. Le prégénérique donne le ton: sur une avenue de Miami, d’énormes bagnoles des années 80 s’arrêtent et en jaillissent des jeunes qui se lancent dans une chorégraphie survoltée et dans des bombages express; la performance accomplie, ils disparaissent comme ils sont venus. Il s’agit d’une troupe, The Mob (La Foule), spécialisée dans la danse de rue et dans la contestation. Deux des membres, Sean (Ryan Guzman) et Eddy (Misha Gabriel), sont serveurs dans un hôtel de luxe appartenant à un puissant promoteur immobilier, Bill Anderson (Peter Gallagher, qui a une petite allure à la Bernard Tapie...) dont un projet menace le quartier populaire et délabré où la troupe a son local. La fille du promoteur, Emily (Kathryn McCormick), danseuse classique, est séduite par l’énergie et le culot du Mob et s’éprend de Sean. La troupe survivra-t-elle à l’irruption de cette gosse de riche?...

Ce Roméo et Juliette à la sauce Floride se laisse voir. Les performance-surprises, en des circonstances inattendues (vernissage d’une exposition d’art moderne, manifestation officielle, etc.) sont brillantes et très réussies du point de vue esthétique. Pas de violence, pas de vulgarité, pas d’alcool ni de substances illicites, panachage racial: c’est United Colors of Benetton en musique...

Note: 13

Daniel Grivel