Mains armées

Affiche Mains armées
Réalisé par Pierre Jolivet
Pays de production France
Année 2011
Durée
Musique Adrien Jolivet, Sacha Sieff
Genre Policier
Distributeur agorafilms
Acteurs Roschdy Zem, Nicolas Marié, Marc Lavoine, Leïla Bekhti, Nicolas Bridet
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 662
Bande annonce

Critique

Tandis que Maya (Leïla Bekhti) travaille à Paris dans la brigade des stupéfiants, à Marseille, carrefour de tous les trafics, des enquêteurs de police tombent sur la piste de vendeurs d’armes serbes. Vérification faite, il s’agit de matériel de l’OTAN, ce qui risque de mettre en cause différents pays signataires du Traité de l’Atlantique Nord; il va falloir jouer serré. Or, le commandant Skali (Roschdy Zem), patron du trafic d’armes, cache une vie privée compliquée, qui risque d’entraver la bonne marche des investigations.

MAINS ARMEES est un film policier pur sucre, mené tambour battant par Pierre Jolivet. Plutôt qu’innovante, la mise en scène cherche l’efficacité et joue sur l’ellipse pour ne pas s’embarrasser de longues explications. Mais si les recherches, les filatures, les surveillances ne perdent jamais de leur importance, si l’ambiance et le décor policiers gardent leur place, bref, si le suspense demeure intact jusqu’au générique de fin, le réalisateur les oriente de manière qu’une seconde histoire vienne s’y greffer. Comme le dit Roschdy Zem, «le flic, chez Pierre Jolivet, est un prétexte pour parler d’autre chose».

Cette autre chose est un drame personnel, le besoin de reconnaissance entre un père et sa fille, qui donne un peu de chaleur au rythme glacial de la seule histoire de traque. Les personnages prennent de l’humanité derrière leur masque, si bien que Jolivet donne à voir un film un peu plus que policier. Il a voulu, dit-il, réaliser «un long fondu-enchaîné qui commence par l’enquête et se termine par la quête» et il n’y a pas mal réussi.

Note: 12

Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 12
Daniel Grivel 9