Je te promets

Affiche Je te promets
Réalisé par Michael Sucsy
Pays de production U.S.A., France, Australie, Allemagne, Grande-Bretagne
Année 2012
Durée
Musique Rachel Portman, Michael Brook
Genre Drame, Romance
Distributeur Sony Pictures Releasing France
Acteurs Sam Neill, Jessica Lange, Rachel McAdams, Channing Tatum, Jessica McNamee
Age légal 7 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 658
Bande annonce

Critique

Paige (Rachel McAdams) étudie les beaux-arts et a déjà reçu commande de quatre sculptures pour une nouvelle tour de Chicago; Leo (Channing Tatum) dirige un studio d’enregistrements musicaux. Tous deux sont jeunes, beaux, sans soucis financiers et très épris l’un de l’autre. Jusqu’à un soir d’hiver où un poids lourd dérapant sur le verglas envoie leur voiture dans les décors. Lui s’en tire, elle perd la mémoire suite à un traumatisme crânien. Ses parents - dont elle ne se souvient pas que, plus attirée par l’art que par le droit enseigné par son prof de père, elle a rompu avec eux cinq ans auparavant - veulent l’héberger pour lui faire retrouver ses souvenirs. Elle peine avec Leo, trop bohème et devenu pour elle un inconnu; elle renoue avec un ex-fiancé. Pour le «bien» de Paige, Leo accepte de divorcer mais tente néanmoins de la reconquérir comme au premier jour...

Le premier opus de Michael Sucsy était un téléfilm à succès, GREY GARDENS, consacré aux flamboyants parents de Jackie Kennedy. JE TE PROMETS est sorti en février aux Etats-Unis, pile pour la Saint-Valentin... Inspiré d’une histoire vraie, moins lacrymogène que les LOVE STORY et autres drames médico-sentimentaux de jadis, il est formaté comme un roman de Marc Lévy et lissé au papier de verre extrafin: pas une aspérité, des situations convenues, une musique sirupeuse...

Krickitt Carpenter (qui a inspiré le scénario et qui n’a jamais recouvré la mémoire) déclarait: «La vie est remplie de hauts et de bas.» Paige a Leo et les bas... Heureusement que quelques belles vues de Chicago distraient le spectateur peu enclin à s’intéresser à des personnages qui le laissent froid.

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 9