Killer Elite

Affiche Killer Elite
Réalisé par Gary McKendry
Pays de production U.S.A., Australie
Année 2011
Durée
Musique Reinhold Heil, Johnny Klimek
Genre Thriller, Action
Distributeur UGC Distribution
Acteurs Jason Statham, Clive Owen, Aden Young, Cozi Zuehlsdorff, Dominic Purcell
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 647
Bande annonce

Critique

1980. Danny (Jason Statham), un tueur mercenaire, décide de raccrocher pour s’installer en Australie. Un an plus tard, il apprend que son ami et ex-partenaire Hunter (Robert De Niro) a été fait prisonnier. Pour le sauver, Danny accepte de reprendre sa mission auprès de son commanditaire, le cheikh Amr (Rodney Afif). Celle-ci s’avère presque impossible: identifier et tuer les assassins de trois des quatre fils du cheikh, en faisant passer les meurtres pour des accidents et en obtenant leur confession. Tous sont membres des SAS, les services spéciaux britanniques.

Bien qu’il s’enorgueillisse d’être tiré d’une histoire vraie, KILLER ELITE n’est qu’un film viril de plus dans la carrière de Jason Statham. Comme dans tout film d’action international, son personnage nous balade plus vite qu’un numéro d’Envoyé spécial entre l’Amérique du Sud, l’Australie, le Proche-Orient, Londres et même Paris. Si les voyages forment la jeunesse, Danny a déjà pris un coup de vieux et est bien décidé à retourner faire de la menuiserie dans le bush. Mais comme le dit son ami Hunter, «Tu veux oublier le métier, mais le métier ne t’oublie pas», et le revoilà parti casser du méchant. S’ensuit une série de solides scènes d’action, sur un vague fond géopolitique impliquant les fidèles serviteurs de Sa Gracieuse Majesté dans des histoires de puits de pétrole. Ici des SAS, mais point de scène torride avec de somptueuses créatures: juste un Clive Owen moustachu! Et, malheureusement, KILLER ELITE a tout de l’œuvre de commande réalisée sans âme.

Ancien membre