Captain America - First Avenger

Affiche Captain America - First Avenger
Réalisé par Joe Johnston
Pays de production U.S.A.
Année 2011
Durée
Musique Alan Silvestri
Genre Action, Aventure, Science fiction
Distributeur Paramount Pictures France
Acteurs Hugo Weaving, Tommy Lee Jones, Chris Evans, Hayley Atwell, Sebastian Stan
N° cinéfeuilles 641
Bande annonce

Critique

Steve Rogers (Chris Evans), jeune homme frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat, connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes (Sebastian Stan) et Peggy Carter (Hayley Atwell), il sera confronté à la diabolique organisation Hydra, dirigée par le redoutable Red Skull (Hugo Weaving).

Plus qu’un superhéros tel Batman ou Spiderman, Captain America est un Super Soldat, personnage d’une BD (éditions Marvel) créée en 1941 dans le contexte de la guerre. Cette BD a été volontairement conçue comme un outil de propagande nationaliste pour combattre les Japonais et les nazis.

En 3D, cette énième adaptation cinématographique arrive à point nommé dans le climat actuel de dépression économique, sociale et morale, avec l’ambition de galvaniser une nouvelle génération par trop démobilisée. En effet, le succès de CAPTAIN AMERICA depuis des lustres ne tient pas tant aux pouvoirs surhumains du personnage, à l’originalité de son costume ou à la panoplie de son équipement, qu’à son engagement inconditionnel de combattant, défenseur des valeurs américaines et en lutte avec les ennemis de l’Oncle Sam. Héros patriotique, Captain America est donc le symbole d’une Amérique combattant les forces du Mal. Et c’est l’armée qui donne à un petit malingre l’occasion de devenir beau, fort, brillant et quasi invincible…

Fidèle à l’esthétique, à l’esprit et à l’univers Marvel, CAPTAIN AMERICA vaut son pesant de suspens, actions, aventures, rebondissements, sans oublier loyauté, amitié et amour. Les amateurs du genre - de préférence les jeunes garçons - apprécieront l’avalanche d’effets spéciaux, machines fantastiques, transformations et désintégrations, combats et autres joyeusetés au service d’un «noble idéal», rien moins que le salut du monde!

Note: 11

Anne-Béatrice Schwab