Minuit à Paris

Affiche Minuit à Paris
Réalisé par Woody Allen
Titre original Midnight in Paris
Pays de production U.S.A.
Année 2011
Durée
Genre Comédie, Romance
Distributeur frenetic
Acteurs Kathy Bates, Owen Wilson, Marion Cotillard, Michael Sheen, Rachel McAdams
Age légal 7 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 637
Bande annonce

Critique

Le film d’ouverture du Festival de Cannes a été une délicieuse mise en bouche. Woody Allen, qui reste désormais derrière la caméra, s’est trouvé un alter ego en la personne de Gil (Owen Wilson), scénariste hollywoodien rêvant d’être romancier et fiancé à Inez (Rachel McAdams) aspirant, elle, à une vie joyeuse et confortable. Le couple se rend à Paris, chaperonné par les parents de la jeune femme, des rupins fans du Tea Party. Gil, fuyant les mondanités, des amis d’Inez (dont un pédant - excellent Michael Sheen - chargé de cours à la Sorbonne) et les restaurants étoilés, flâne dans Paris et se retrouve un soir paumé dans une ruelle. Au douzième coup de minuit surgit une voiture d’un autre âge chargée de fêtards qui l’embarquent - et le voilà transporté dans les années 20, en compagnie de Scott et Zelda Fitzgerald, faisant la connaissance de Hemingway, de Cole Porter, de Gertrude Stein et d’Adriana (Marion Cotillard), maîtresse et égérie de Picasso... La remontée dans le temps est pleine de surprises et Allen s’amuse avec des anachronismes (Gil présentant à Zelda, en manque, du Valium comme «la pilule de l’avenir»).

Comme dans ses derniers films, Woody Allen assume à fond le côté carte postale, avec en lever de rideau une série de clichés parisiens sur toute la durée d’un morceau de Sidney Bechet); ses dialogues pétillent; son plateau est éblouissant (Adrien Brody en Salvador Dali vaut le détour). Minuit à Paris offre un feu d’artifice qui rend, comme le dit Gil, «le présent un peu insatisfaisant».

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 15
Georges Blanc 18
15
Antoine Rochat 15
Anne-Béatrice Schwab 16