Gianni et les femmes

Affiche Gianni et les femmes
Réalisé par Gianni Di Gregorio
Pays de production Italie
Année 2010
Durée
Genre Comédie, Drame
Distributeur xnix
Acteurs Gianni Di Gregorio, Valeria De Franciscis, Alfonso Santagata, Elisabetta Piccolomini, Valeria Cavalli
Age légal 7 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 637
Bande annonce

Critique

 Gianni Di Gregorio, la soixantaine bien sonnée, a d’abord été scénariste (Gomorra). Son premier film, Le déjeuner du 15 août, avait récolté, à juste titre, plusieurs distinctions à la Mostra de Venise. Il poursuit ici sa réflexion douce-amère sur le vieillissement, dans un récit largement autobiographique où il essaie de régler ses comptes avec sa mère.

Gianni (Gianni Di Gregorio, mais oui), au «bénéfice» d’une retraite prématurée, voit se succéder des journées ponctuées par un rituel immuable: premier levé, il apporte à sa femme encore au lit une petite tasse d’espresso puis partage son petit déjeuner, où sa fille Teresa (Teresa Di Gregorio, mais oui!...) rafle au passage une viennoiserie en partant pour l’université; il essaie de secouer l’ex-petit ami qui, malgré la rupture signifiée, s’incruste dans l’appartement, étant au chômage; il répond au moindre appel de sa vieille mère (Valeria De Franciscis, déjà vue dans Le déjeuner du 15 août), aristocrate décatie vivant au-dessus de ses moyens et passionnée de poker; il remplace Aylin (Aylin Prandi), la jeune bonne roumaine de sa mère; il va promener son chien et celui de sa belle jeune voisine Gabriella (Gabriella Sborgi), habile à exploiter le retraité qui a le béguin...

Un ami, Alfonso (Alfonso Santagata), vieux beau et avocat louche, le persuade que, comme tous les hommes de son âge, il devrait prendre une maîtresse. Gianni entreprend sa quête, tentant de renouer avec d’anciennes amours et s’enflamme à la vue des décolletés les plus affolants qu’ils croise lors de ses pérégrinations dans la touffeur d’une Rome estivale.

Comme sa vieille Alfa Romeo, Gianni est un peu poussif. L’inaction lui pèse, l’andropause le ralentit, la timidité le freine. Parviendra-t-il à se réaliser? On compatit aux tribulations du sexagénaire campé avec empathie, et pour cause, par Gianni Di Gregorio.

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 12
Georges Blanc 13
Geneviève Praplan 12