Sexy Dance 3

Affiche Sexy Dance 3
Réalisé par Jon Chu
Pays de production U.S.A.
Année 2010
Durée
Musique Bear McCreary
Genre Musical, Romance
Distributeur Universal Pictures International France
Acteurs Adam G. Sevani, Sharni Vinson, Alyson Stoner, Keith Stallworth, Kendra Andrews
N° cinéfeuilles 619
Bande annonce

Critique

Les jugements portés sur ce film seront sans doute partagés. Encore un film de «break-dance» (le troisième de la série STEP UP…) nanti d’un scénario hyper-convenu, diront les uns… D’autres parleront au contraire d’un opus chorégraphique entraînant et spectaculaire porté par des danseurs impressionnants sur fond de décors hyper-sophistiqués…

Moose (Adam G. Sevani), 18 ans, passionné de danse, essaie de nous faire croire qu’il veut se lancer dans des études d’ingénieur. Ce que lui suggère fermement, mais sans succès, sa copine Camille (Alyson Stoner). Moose rencontre Luke (Rick Malambri), aussi fan que lui de «break-dance», et le voilà introduit dans une cohorte hétéroclite de danseurs acrobatiques en diable (les «Pirates»), qui s’entraînent dans un local que Luke a bien de la peine à gérer financièrement: l’argent étant aussi le nerf de la danse, il s’agira pour le groupe de gagner les 100’000 dollars du premier prix de la «Grand Jam», compétition qui réunit les meilleurs danseurs de la région. La suite, vous pouvez l’imaginer sans peine: un peu de mélo par-ci par-là, une petite romance qui-démarre-mal-mais-qui-finit-bien, un zeste d’agressivité entre les équipes de «break-dancers». Tout se terminera bien, les «Pirates» vaincront, Moose retrouvera sa copine, Luke la sienne (Natalie), etc.

Celles et ceux qui ont moins de 30 ans et qui sont des fans de «break-dance» apprécieront sans doute les spectacles présentés: les chorégraphies sont réglées au millimètre, les acteurs-danseurs-athlètes ont indéniablement du potentiel, et quelques clins d’œil à d’autres danses (le tango) ou films (CHANTONS SOUS LA PLUIE…) font aimablement diversion. Voilà pour le côté pile. Côté face en revanche, la 3D n’apporte vraiment pas grand-chose sur l’écran et le scénario (comme déjà dit) ne vaut pas pipette. L’accumulation des scènes dansées et les affrontements entre les groupes rivaux finissent par lasser.

Note: 7

Antoine Rochat