Toy Story 3

Affiche Toy Story 3
Réalisé par Lee Unkrich
Pays de production U.S.A.
Année 2010
Durée
Musique Randy Newman
Genre Animation, Aventure, Comédie
Distributeur Walt Disney Studios Motion Pictures France
Acteurs Tom Hanks, Tim Allen, Michael Keaton, John Ratzenberger, Jodi Benson
Age suggéré 7 ans
N° cinéfeuilles 618
Bande annonce

Critique

Après les succès phénoménaux des deux premiers films de la série, les créateurs de TOY STORY 3 se devaient de tout mettre en œuvre, tout en utilisant avec virtuosité les techniques de pointe de l’animation par ordinateur, pour garder à leurs personnages la même fraîcheur et la même humanité, et ne pas décevoir leur public.

Opération réussie. Les jouets d’Andy n’y ont pas perdu leur âme, encore moins leur sens de la solidarité, leur courage et leur humour. Andy va partir pour l’université et il lui faut débarrasser sa chambre et ses jouets qui s’empoussièrent dans un coffre. Il décide d’emmener Woody, mais les autres jouets seront mis au grenier. Le petit cow-boy aux jambes filiformes et au chapeau légendaire décide d’aller rejoindre ses amis que la mère d’Andy a débarrassés dans une garderie. L’équipe y fait la connaissance d’un ours en peluche débonnaire, qui est en réalité une vraie peau de vache. Il a transformé la garderie en prison. Cette nouvelle terre d’accueil au départ présentée comme un paradis pour joujoux retraités se transforme en enfer à la fois à cause de vilains enfants mal élevés et des conflits claniques qui y règnent. L’ourson rose, jeté par erreur dans une poubelle, n’a plus que la haine au cœur. Jusque-là, aucun jouet n’a pu s’échapper de la garderie, à cause d’un singe mécanique, qui bat des cymbales dès qu’il aperçoit sur des écrans de surveillance le moindre mouvement suspect.

Nos jouets se font des amis et des complices pour tenter de s’échapper. Parmi eux Barbie et Ken, plus fringants et stéréotypés que jamais, ce qui nous vaut d’hilarantes scènes où l’on se moque gentiment de ce qu’ils représentent. On rit quand Ken, comme un mannequin pro, défile dans sa tenue de surfeur, puis de chanteur de rock ou de latin lover. Mais, signe des temps, Barbie dépasse les clichés et devient même… futée! L’histoire à rebondissements aborde des thèmes graves avec finesse, certains épisodes sont bouleversants et on écrase une larme en douce. Chaussez vos lunettes pour voir en 3D, vous passerez un moment délicieux avec vos enfants, les copains de vos enfants ou vos petits-enfants.

Note: 16