Mardi, après Noël

Affiche Mardi, après Noël
Réalisé par Radu Muntean
Pays de production Roumanie
Année 2010
Durée
Genre Drame
Distributeur Shellac
Acteurs Dragos Bucur, Mimi Branescu, Mirela Oprisor, Maria Popistasu, Victor Rebengiuc
N° cinéfeuilles 615
Bande annonce

Critique

Paul et Adriana, dix ans de mariage, ont une fille de 8 ans, Mara. Depuis six mois, Paul entretient une liaison extraconjugale avec une jeune dentiste, Raluca, chez qui sa fille suit par ailleurs un traitement orthodontiste. Il essaie de partager les quelques jours précédant Noël entre sa maîtresse, la recherche des cadeaux et les soirées de famille. Un imprévu dans l’emploi du temps d’Adriana fait que c’est dans le cabinet de Raluca que les deux femmes vont se croiser pour la première fois. Une rencontre ambiguë, mais sans confrontation: Adriana ne connaît pas Raluca, et cette dernière ne révèle rien de la situation. Il n’empêche: Paul va se trouver sitôt après devant un choix difficile à faire, la crise conjugale va éclater et Noël s’annonce mal…

Si l’écriture du 4e long métrage du réalisateur roumain Radu Muntean est absolument remarquable (de très longs plans-séquences bien maîtrisés, trois interprètes parfaits, des dialogues qui sonnent juste, un jeu retenu, tout de discrétion et de nuances, bref un petit miracle!), une impression de «déjà-vu» surgit pourtant de façon récurrente. Est-ce aussi le cas pour un public (roumain) sans doute longtemps tenu à l’écart - thématiquement et visuellement - d’un tel sujet? A vérifier… Le film se termine assez brusquement le jour de Noël: une fin ouverte, dira-t-on, mais le choix de Paul semble arrêté, et le spectateur a de la peine à se débarrasser du goût très amer qui lui reste dans la bouche.

Note: 12

Antoine Rochat