Autre Dumas (L')

Affiche Autre Dumas (L')
Réalisé par Safy Nebbou
Pays de production France
Année 2009
Durée
Musique Hugues Tabar-Nouval
Genre Drame, Historique
Distributeur jmhdistributions
Acteurs Benoît Poelvoorde, Gérard Depardieu, Dominique Blanc, Mélanie Thierry, Catherine Mouchet
Age légal 7 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 608
Bande annonce

Critique

Auguste Maquet (Benoît Poelvoorde), d’un naturel timide et soumis mais travailleur acharné, est le «nègre» du célèbre Alexandre Dumas (Gérard Depardieu). Véritable génie littéraire au tempérament exalté, Dumas est au sommet de sa gloire mais maintient dans l’ombre son fidèle et indispensable adjoint, avec lequel il collabore sur une vingtaine de romans, parmi lesquels Les Trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Cristo et La Reine Margot. Vivant de plus en plus difficilement cette injustice, Maquet décide un jour de se faire passer pour le maître afin de séduire une jeune et ravissante admiratrice. Alors qu’à Paris la révolution de 1848 se fait imminente, l’affrontement entre les deux hommes semble inévitable.

Bonne surprise et agréable divertissement que cette page autant littéraire que romanesque de l’histoire de France de la moitié du XIXe siècle. Il est vrai que portée par ces deux ténors du cinéma français que sont Depardieu et Poelvoorde, tous deux excellents dans des rôles contrastés, cette fresque historique a de quoi séduire. «La substitution d’identité, le nègre qui se prend pour l’écrivain, me semblait une très belle idée, avec un vrai potentiel de comédie, mais aussi de tragédie», explique le réalisateur. L’un, Maquet, a tout du gratte-papier laborieux et besogneux, il se consume de l’intérieur. L’autre, Dumas, a le génie de mettre en place ses textes et ses idées, il crée avec facilité et dans le plaisir. La grande histoire, c’est bien celle de ces deux hommes, de ce couple d’écriture. Ni la révolution, ni les femmes, ne réussiront à briser leur amitié créatrice. De plus, ce film qui conduit habilement ses intrigues enrichit sa dramaturgie avec des personnages féminins jamais sacrifiés sur l’autel du combat Dumas-Maquet.

N’oublions pas que le film parle aussi des secrets de la création, de littérature, d’écriture, d’injustice, et qu’il s’inscrit parfaitement dans une période mouvementée de l’Histoire de France. Raisons de plus pour ne pas bouder votre plaisir en allant à la découverte d’une œuvre, certes mineure, mais jouissive.

Georges Blanc

Appréciations

Nom Notes
Georges Blanc 13
Daniel Grivel 14