Oscar et la dame rose

Affiche Oscar et la dame rose
Réalisé par Eric-Emmanuel Schmitt
Pays de production France, Belgique, Canada
Année 2009
Durée
Musique Michel Legrand
Genre Drame
Distributeur Wild Bunch Distribution
Acteurs Michèle Laroque, Max von Sydow, Amira Casar, Mylène Demongeot, Amir
N° cinéfeuilles 604
Bande annonce

Critique

A 9 ans, Oscar (Amir Ben Abdelmoumen) fait partie de l’univers douloureux et mal connu des enfants malades. Trahi, pense-t-il, par des parents qui n’ont pas le courage de lui parler de sa mort, il fait la connaissance d’une vendeuse de pizzas, la dame en rose (Michèle Laroque). Désormais, c’est avec elle qu’il partage ses doutes et sa souffrance. Rose lui propose d’imaginer que chaque journée qui passe compte pour dix ans. Oscar pourra ainsi vivre une vie entière.

OSCAR ET LA DAME ROSE a été un grand succès de librairie, en 2002. Son auteur, Eric-Emmanuel Schmitt, l’adapte maintenant au cinéma avec une sensibilité touchante et beaucoup de sincérité. Mais il faut poser un bémol sur le choix du genre: réaliste ou merveilleux? Ni vraiment l’un, ni vraiment l’autre, ce qui est frustrant. On ne donne pas à comprendre la profonde dimension vécue par un enfant malade. Mais on n’ouvre pas non plus tout grand le champ du conte de fées, ce qui fait parfois boiter le scénario. Par ailleurs, si le petit garçon est adorable et très bien interprété, Oscar est affublé de la pensée d’un adulte qui tente de penser comme un enfant. C’est gênant.

Reste que l’histoire est touchante, joliment mise en scène et convient très bien à une projection en famille. Grâce à la performance de Michèle Laroque, beaucoup de vérités sont dites; son personnage est le plus solide du film.

Geneviève Praplan