The Box

Affiche The Box
Réalisé par Richard Kelly
Pays de production U.S.A.
Année 2009
Durée
Musique Win Butler, Régine Chassagne, Owen Pallett
Genre Thriller, Science fiction
Distributeur Wild Bunch Distribution
Acteurs Cameron Diaz, Frank Langella, James Marsden, Gillian Jacobs, James Rebhorn
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 602
Bande annonce

Critique

Dans une petite ville de Virginie aux Etats-Unis, Norma (Cameron Diaz) et Arthur (James Marsden), qui travaille à la NASA, découvrent devant leur porte un mystérieux boîtier scellé contenant un bouton rouge, accompagné d’une carte d’un certain Arlington Steward (Frank Langella). Ce dernier leur expliquera la signification de l’objet le lendemain après-midi. A l’heure dite, le mystérieux personnage, dont la moitié du visage est arrachée, remet à Norma une clé permettant d’ouvrir le boîtier et lui révèle qu’en pressant sur le bouton, elle et son mari recevront un million de dollars, mais causeront la mort d’un inconnu. L’homme leur donne vingt-quatre heures pour se décider et cent dollars pour les appâter. Passé ce délai, la boîte sera proposée à d’autres personnes.

En bonne fille d’Eve, Norma est tentée par le marché, mais son mari ne veut pas en entendre parler. La jeune femme finit par enfoncer à l’improviste le bouton rouge. Débute alors toute une série d’incidents abracadabrantesques. Des personnages se mettent à saigner du nez et leur visage devient inquiétant, ils ont été squattés par des extraterrestres, décidés à pousser les humains à leur perte et à les faire disparaître de la surface du globe. Norma est rongée par la culpabilité et le jeune couple précipité dans une sorte de purgatoire où le pardon est lettre morte.

Le réalisateur Richard Kelly mélange film d’horreur psychologique, science-fiction, drame philosophico-religieux et leçon de morale made in USA. Le mélange n’engendre même pas un petit frisson d’horreur. Juste d’irrépressibles bâillements et l’envie de prendre la poudre d’escampette.