Neuilly sa mère!

Affiche Neuilly sa mère!
Réalisé par Gabriel Julien-Laferrière
Pays de production France
Année 2008
Durée
Musique Cut Killer, Hervé Rakotofiringa, David Dahan
Genre Comédie
Distributeur TFM Distribution
Acteurs Denis Podalydès, Rachida Brakni, Samy Seghir, Jérémy Denisty, Joséphine Japy
Age légal 10 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 597
Bande annonce

Critique

Sami Benboudaoud (Samy Seghir), «seul Rebeu qui déteste Zidane», est un petit gars des banlieues qui vit heureux avec ses potes dans sa cité de Châlon-sur-Saône. Sa mère, qui a trouvé un travail sur un paquebot, le confie à sa sœur Djamila (Rachida Brakni), qui a épousé un aristo, Stanislas de Chazelle (Denis Podalydès), très à cheval sur l’étiquette. Voilà le gosse propulsé dans la banlieue dorée de Neuilly-sur-Seine, fief de la famille Sarkozy et des carriéristes en tous genres.

Dans l’hôtel particulier de sa tante à Neuilly, Sami va devoir partager le quotidien de Charles, son cousin du même âge, bouffi de suffisance et de préjugés racistes, obsédé par son ambition de devenir un jour... président de la République, et qui a punaisé les posters de Sarkozy, de Rachida Dati et de l’UMP dans sa chambre. Sami se retrouve dans un collège huppé où il n’est pas vraiment le bienvenu, ce qu’on lui fait très vite savoir de façon plutôt musclée. Notre petit gars s’évertue pourtant à prouver à tous, et surtout à la jolie collégienne dont tous les garçons de la classe rêvent, qu’il n’est pas un petit voyou. Pas facile quand la racaille des beaux quartiers multiplie les coups bas.

Du décalage entre deux mondes, le réalisateur a tiré une satire sociale sympathique, qui tourne hélas peu à peu à la caricature. Malgré les apparitions de nombreuses vedettes - Valérie Lemercier en divorcée teigneuse nous vaut de délicieuses séquences -, et des dialogues bien enlevés, le film peine à sortir des clichés. Mais il reste un divertissement qui plaira aux ados.