Temps qu'il reste (Le)

Affiche Temps qu'il reste (Le)
Réalisé par Elia Suleiman
Pays de production France, Palestine
Année 2009
Durée
Genre Comédie dramatique
Distributeur Le Pacte
Acteurs Elia Suleiman, Saleh Bakri, Yasmine Haj, Leila Muammar, Ziyad Bakri
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 592
Bande annonce

Critique

Après INTERVENTION DIVINE, le cinéaste palestinien réussit à nouveau le tour de force d’émouvoir et de faire sourire avec le drame du Proche-Orient, sans grands discours idéologiques mais par petites touches sensibles où le comique de répétition fait mouche.

LE TEMPS QUI RESTE couvre les soixante ans qui se sont écoulés depuis la création de l’Etat d’Israël et la reddition de Nazareth en 1948, et relate les souvenirs du père et la mémoire de la mère de Suleiman. Aux scènes de pillage, aux passages à tabac et aux exécutions sommaires succèdent les petites vexations quotidiennes, les efforts d’assimilation (et non pas d’intégration); la situation évolue mais les paradoxes restent. Elia enfant se fait reprendre par l’instituteur («Mais qui t’a dit que l’Amérique est impérialiste?»; jeune homme, il assiste au relâchement progressif de certaines consignes israéliennes; adulte revenu de l’étranger, il découvre un pays métissé où rien n’est simple. Deux scènes hilarantes résument en conclusion les soldats israéliens pris au piège de leur propre peur: le canon d’un char suit les mouvements d’un «suspect» tout comme l’obus du DICTATEUR pointait sur Charlot, tandis que des militaires enfermés derrière le grillage de leur véhicule ordonnent le couvre-feu à de jeunes Palestiniens s’éclatant dans une disco improvisée.

Note: 15

Daniel Grivel