Nuits d'ivresse printanière

Affiche Nuits d'ivresse printanière
Réalisé par Lou Ye
Pays de production Chine, France
Année 2009
Durée
Musique Peyman Yazdanian
Genre Comédie dramatique
Distributeur Le Pacte
Acteurs Qin Hao, Chen Sicheng, Wei Wu, Tan Zhuo, Jiang Jiaqi
N° cinéfeuilles 592
Bande annonce

Critique

Le festival a offert à Lou Ye, interdit de tournage en Chine pour cinq ans depuis 2006 à cause de UNE JEUNESSE CHINOISE, film sur Tiananmen, la possibilité de présenter un opus tout aussi «politiquement incorrect», sachant que l’homosexualité est honnie par le régime.

D’entrée de jeu, on est mis au parfum, assistant aux étreintes passionnées de deux jeunes hommes dans un pavillon de campagne proche de Nankin. L’un d’eux, Wang Ping, est marié, et sa femme le fait filer par Jiang Cheng qui, avec sa petite amie, se lance dans un chassé-croisé amoureux en comparaison duquel JULES ET JIM passerait pour du marivaudage de collégiens... Qui dit nuits printanières dit aussi averses et pénombre, ce qui n’aide pas le spectateur à se repérer dans des visages qui, à des yeux occidentaux, se ressemblent beaucoup. Ponctué d’extraits calligraphiés de poèmes, proposant ici et là des images raffinées, assorti d’une bande-son très élaborée, le film de Lou Ye n’en distille pas moins une mélancolie qui peut vite tourner à l’ennui...

Note: 11

Daniel Grivel