J'ai tué ma mère

Affiche J'ai tué ma mère
Réalisé par Xavier Dolan
Pays de production Canada
Année 2009
Durée
Musique Nicholas Savard-L'Herbier
Genre Drame
Distributeur Rezo Films
Acteurs Xavier Dolan, Anne Dorval, Suzanne Clément, Elise Guilbault, François Arnaud
N° cinéfeuilles 592
Bande annonce

Critique

Hubert n’aime pas sa mère. Du haut de ses 16 ans, il la jauge avec mépris, ne voyant que ses pulls ringards, la décoration kitsch de son appartement et les miettes de pain qui se logent à la commissure de ses lèvres. Au-delà de ces irritantes surfaces, il y a aussi la manipulation et la culpabilisation, mécanismes dus à sa génitrice. Le père, lui, est parti depuis longtemps. Obsédé par cette relation amour-haine envers sa mère, Hubert vague de plus en plus dans les arcanes d’une adolescence marginale.

«Récit autobiographique à 99%», selon le réalisateur âgé de 19 ans et qui tient le rôle principal, «mon film se présente comme un drame aéré par l’humour. C’est un cri primal, un cri du cœur. Je dirais aussi que c’est une forme de catharsis.» Quel jeune n’a-t-il pas eu un jour la pensée de faire disparaître ses parents? A entendre les réactions du public ado présent en nombre à la séance à laquelle j’assistais, Xavier Dolan a trouvé les mots justes pour exprimer ses sentiments. Il a su aussi équitablement mettre en évidence l’attitude et le discours d’une mère en même temps aux abois mais essayant cependant d’assumer au mieux son rôle d’unique éducatrice. Si les affirmations «je t’aime» et «je te hais» sont si souvent répétées dans ce film, c’est bien parce que là réside un problème lancinant posé à pas mal de parents. Avec quelle solution?

Georges Blanc