Public Enemies

Affiche Public Enemies
Réalisé par Michael Mann
Pays de production U.S.A.
Année 2009
Durée
Musique Elliot Goldenthal
Genre Policier, Drame, Biopic
Distributeur Universal Pictures International France
Acteurs Christian Bale, Johnny Depp, James Russo, Marion Cotillard, Channing Tatum
N° cinéfeuilles 596
Bande annonce

Critique

La première impression est celle d’un télescopage des époques. La crise économique qui frappe les Etats-Unis dans les années 30 ramène à celle d’aujourd’hui. La comparaison s’arrête là car, à l’époque, les banques n’étaient pas menacées par la levée du secret qui les couvre, mais par des braqueurs de génie. Parmi eux, John Dillinger est entré dans la légende, comme Bonnie et Clyde. Lui aussi a été rendu populaire en tant que pilleur de riches, par la grande pauvreté qui frappait la population.

Le réalisateur prend le parti des humbles et filme le destin du bandit comme s’il était un héros. Cambrioleur mais gentleman, intelligent et distingué, John Dillinger (Johnny Depp) réussit tout. Même l’amour lui sourit, Billie (Marion Cotillard) s’est décidée à le suivre. La police ne dispose pas de suffisamment de moyens pour le contrer. Surtout, la population le protège; et pour cause! Dillinger rend l’argent aux clients des banques qu’il vole. Pourtant, la vie lui devient plus difficile lorsque l’agent Melvin Purvis (Christian Bale) se met sur ses traces. Désormais, on veut arrêter John Dillinger, recherché «mort ou... mort».

Michael Mann signe un film policier dans la grande tradition classique. Sa reconstitution de l’époque fait preuve d’une belle maîtrise formelle, mais à la limite de l’esthétisme. Peut-être même peut-on lui reprocher de donner trop de temps à la fin. Son point de vue éclaire la difficile frontière entre le bien et le mal: est-on forcément tout noir? ou forcément tout blanc? Dillinger a passé pour un héros en tuant beaucoup d’innocents, il a aimé en risquant sa vie… De là à ranger PUBLIC ENEMIES dans la catégorie des films romantiques, il n’y a que quelques coups de feu…

Geneviève Praplan