Ponyo sur la falaise

Affiche Ponyo sur la falaise
Réalisé par Hayao Miyazaki
Pays de production Japon
Année 2008
Durée
Musique Joe Hisaishi
Genre Animation, Aventure, Famille
Distributeur Walt Disney Studios Motion Pictures France
Acteurs Rumi Hiiragi, Tomoko Yamaguchi, Hiroki Doi, Kazushige Nagashima, Yuki Amami
N° cinéfeuilles 588
Bande annonce

Critique

PONYO SUR LA FALAISE confirme l’immense talent de Miyazaki et son statut de grand maître du film d’animation. Depuis qu’il a créé les studios Ghibli en 1985, ce véritable magicien a réalisé huit longs métrages qui ont tous marqué ce genre cinématographique: KIKI LA PETITE SORCIERE (1989), PRINCESSE MONONOKE (1997), LE VOYAGE DE CHIHIRO (2001) ou LE CHATEAU AMBULANT (2004) sont encore dans les mémoires.

Son dernier film raconte l’histoire de Ponyo, une petite fille poisson rouge qui rêve de rejoindre Sosuke, un garçon de 5 ans qui lui a promis de veiller sur elle. Il vit avec sa mère sur une haute falaise surplombant la mer. Comment Sosuke va-t-il réussir à tenir la promesse faite à Ponyo?

Le scénario a été inspiré du célèbre conte de Hans Christian Andersen, «La petite sirène», transposé dans le Japon d’aujourd’hui. Entouré de ses habituels collaborateurs, Miyazaki a réalisé son film entièrement à la main, sans ordinateur, de manière traditionnelle.

Cette merveilleuse histoire d’amour à la portée universelle ravira petits et grands par sa beauté formelle, la tendresse qui émane de ses personnages et le souffle d’espérance qu’elle porte au cœur des vents, des vagues, des tempêtes et des accalmies. L’esthétique et les différentes thématiques du film puisent aussi bien dans les cultures européennes (Walkyries) que japonaises: les vagues d’Hokusai ne cessent de rouler vers la falaise et de surgir dans notre imaginaire.

La mer et les éléments de la nature sont des protagonistes à part entière, en totale osmose avec les êtres humains. Miyazaki poursuit ainsi sa quête écologique et spirituelle. Il excelle dans l’art de plonger le spectateur dans une merveilleuse fantasmagorie peuplée d’êtres en résonance avec notre inconscient. Les frontières avec les mondes minéral, végétal et animal s’estompent dans un mouvement qui célèbre cette fragile harmonie.

Anne-Béatrice Schwab