Lust, Caution

Affiche Lust, Caution
Réalisé par Ang Lee
Pays de production Taïwan, Chine, U.S.A.
Année 2007
Durée
Musique Alexandre Desplat
Genre Guerre, Thriller, Romance
Distributeur UGC Ph
Acteurs Joan Chen, Tony Leung Chiu Wai, Tang Wei, Leehom Wang, Mark Windows
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 561
Bande annonce

Critique

D’origine taïwanaise, Ang Lee est représentatif d’une Chine écartelée entre le continent, Hongkong, Taïwan et les Etats-Unis. Il s’est fait remarquer par des réalisations aussi diverses que GARÇON D’HONNEUR, SALE SUCRE, TIGRE ET DRAGON ou encore RAISON ET SENTIMENTS. A Venise, en 2005, il remporte le Lion d’Or avec LE SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN, un drame d’une audace aussi tranquille que bouleversante sur la passion interdite entre deux cow-boys. Revenant à ses origines chinoises, il triomphe à nouveau l’été dernier à Venise avec LUST, CAUTION.

Durant la Seconde Guerre mondiale, un groupe d’étudiants chinois résistants planifie l’assassinat du chef des services secrets japonais en Chine. Pour ce faire, ils demandent à une camarade d’Université, comédienne de théâtre amateur (Tang Wei, une révélation), d’user de ses charmes pour piéger leur victime (Tony Leung Chiu Wai).

Si l’on retrouve dans ce film la patte et le savoir-faire d’Ang Lee, ainsi que l’introspection qu’il aime particulièrement faire de ses personnages, si l’intrigue elle-même est fascinante et originale, on regrette que le réalisateur ne signe là qu’une œuvre d’un académisme criant. Il faut avouer aussi qu’à moins d’être un inconditionnel des subtilités du mah-jong, on s’ennuie ferme durant la première demi-heure du film. Mais à partir de là, dans le développement et l’exacerbation des sentiments qui animent les deux protagonistes, le film trouve sa véritable dimension. Des scènes de sexe qui n’ont rien à envier à celles mythiques de L’EMPIRE DES SENS disent alors une relation des plus ambiguës et mettent superbement en évidence les moments où l’héroïne ne fait plus la différence entre le jeu et la vérité. C’est alors que ses paroles sont démenties par ses gestes. Ces scènes d’amour, magnifiques, valent autant pour leur plastique que pour leur tension émotive et, ajoutées à quelques instants de grâce, font oublier certaines faiblesses de ce film.



Georges Blanc





LUST, CAUTION domine les 44e Golden Horse Awards à Taipei avec 7 prix dont: meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur. Le film était nommé dans 11 catégories. A noter le Prix de la meilleure musique de film décerné à un compositeur français qui monte, Alexandre Desplat.

Georges Blanc