Drôle d'abeille

Affiche Drôle d'abeille
Réalisé par Steve Hickner, Simon J. Smith
Titre original Bee Movie
Pays de production U.S.A.
Année 2007
Durée
Musique Rupert Gregson-Williams
Genre Animation, Comédie
Distributeur universal
Acteurs Gad Elmaleh, Jean-Pierre Castaldi, Guy Chapelier, Guillaume Orsat, Arthur Jugnot
Age suggéré 5 ans
N° cinéfeuilles 559
Bande annonce

Critique

Fraîchement extrait de la ruche Dreamworks, qui en connaît un rayon sur l’animation informatisée, Drôle d'abeille est une jolie comédie. Ce n’est certes pas la première fois que le monde des abeilles intéresse le cinéma, et ici la carte de l’anthropomorphisme est jouée à fond avec, dans la version originale, une cascade de jeux de mots sur «honey» et «bee» (abeille), du genre «To bee or not to bee…» Quid de la version française?

Barry B. (Bee...) Benson (voix de Jerry Seinfeld), frais émoulu de l’Université avec son copain Adam (voix de Matthew Broderick), renâcle devant l’unique débouché qui lui est proposé: travailler plus pour gagner plus dans la fabrique de miel Honex. Se faufilant parmi les pollinisateurs, il découvre avec ravissement le monde extérieur et, péché suprême, parle avec un être humain, Vanessa (voix de Renée Zellweger), délicieuse fleuriste de Manhattan. Il réalise avec horreur que le miel est accaparé et vendu par les hommes, et que, pire encore, il est souvent conditionné dans des emballages en forme d’ours, ennemi héréditaire (Winnie l’Ourson passera d’ailleurs un mauvais quart d’heure...) Avec l’aide de Vanessa, Barry décide d’intenter un procès au genre humain; le chanteur Sting (Dard) y sera cité comme témoin...

Gags à profusion, dialogues marrants, bonne musique, personnages secondaires savoureux, talk-show télévisée (avec la voix de Larry King soi-même), clins d’œil aux cinéphiles: tant les jeunes spectateurs que les aînés pourront faire leur miel de Drôle d'abeille.

Il est au demeurant piquant que ce plaidoyer en faveur des abeilles nous vienne des Etats-Unis, alors que c’est la politique apicole de ce pays qui met gravement en danger l’avenir des ruchers de la planète et, partant, la pollinisation du monde végétal.

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 17
Anne-Béatrice Schwab 15