Goût de la vie (Le)

Affiche Goût de la vie (Le)
Réalisé par Scott Hicks
Pays de production U.S.A., Australie
Année 2007
Durée
Musique Philip Glass
Genre Comédie dramatique, Romance
Distributeur Warner Bros. France
Acteurs Aaron Eckhart, Catherine Zeta-Jones, Abigail Breslin, Patricia Clarkson, Matt Servitto
Age légal 7 ans
Age suggéré 10 ans
N° cinéfeuilles 553
Bande annonce

Critique

Kate (Catherine Zeta-Jones) est le chef de cuisine inventif et perfectionniste du 22 Bleecker, temple de la gastronomie à Manhattan. Entièrement vouée à un véritable apostolat, elle se lève aux aurores et se couche à pas d’heure, ce qui fait fuir les éventuels soupirants.

La mort de sa sœur dans un accident de voiture l’amène à prendre soin de sa nièce Zoé (Abigail Breslin, qui confirme son talent révélé dans LITTLE MISS SUNSHINE), fillette de 9 ans avec laquelle elle ne sait trop comment s’y prendre. Débordée, elle se voit infliger une semaine de congé à l’issue de laquelle elle découvre un nouveau sous-chef, Nick (Aaron Eckhart), doué mais farfelu, et la collaboration ne va pas sans étincelles, d’autant que Zoé tombe sous le charme du jeune homme.

Resucée de BELLA MARTHA, film allemand de Sandra Nettelbeck, LE GOÛT DE LA VIE a bénéficié de conseillers culinaires pointus; une cuisine de restaurant dernier cri a été reconstituée en studio - ce qui n’empêche pas que des pièces de fromage entreposées dans la chambre froide restent intouchées au fil des jours... Malgré des ingrédients de choix (d’excellents acteurs), le soufflé a de la peine à monter. Aaron Eckhart a certes beaucoup de charme et fera fondre plus d’une spectatrice, mais Catherine Zeta-Jones en chef de cuisine intraitable et quasi monacale n’est guère crédible. Et le scénario, linéaire et prévisible sur toute la ligne, ne réserve aucune surprise.

On peut néanmoins se réjouir de ce que, après RATATOUILLE, le cinéma étasunien mette en valeur la haute cuisine plutôt que la Malbouffe avec un M majuscule...

Daniel Grivel