Lucas, fourmi malgré lui

Affiche Lucas, fourmi malgré lui
Réalisé par John A. Davis
Pays de production U.S.A.
Année 2005
Durée
Musique John Debney
Genre Animation, Comédie, Famille
Distributeur Warner Bros. France
Acteurs Nicolas Cage, Julia Roberts, Zach Tyler, Bruce Campbell
Age légal 7 ans
Age suggéré 7 ans
N° cinéfeuilles 530
Bande annonce

Critique

"Lucas est un petit garçon assez grognon, souffre-douleur de ses copains. A sa décharge, ses parents ne valent pas pipette. Voilà peut-être pourquoi il s'adonne au jeu stupide d'inonder une grosse fourmilière poussant au milieu de la pelouse familiale. Mal lui en prend: la potion magique du sorcier-fourmi Zoc le réduit à la taille d'un insecte et l'oblige à aller vivre sous terre, parmi les créatures qu'il s'amusait à noyer.

Produit par Tom Hanks qui s'est assuré les voix de quelques grosses pointures hollywoodiennes (voir générique), LUCAS, FOURMI MALGRE LUI dresse le portrait d'un petit d'homme que les bestioles du jardin appellent ""Le Destructeur"". Lucas devra, avec l'aide de Hova, une fourmi au grand cœur, revoir sa copie, apprendre à vivre sous terre et à se défendre contre les humains. Il finira par comprendre - et nous avec - qu'il vaut mieux faire preuve de tolérance envers son entourage et ne pas s'acharner à tuer tous les petits insectes qui gambadent dans le gazon. En d'autres termes respecter autrui, en même temps que son environnement.

Tout cela est discrètement suggéré dans un petit conte gentillet qui ne ménage pas beaucoup de surprises. Le graphisme des images est simple, net, parfois un peu agressif. Les décors, stylisés, cherchent à recréer, avec une touche de fantastique, le monde grouillant de la colonie souterraine. Tout cela se laisse voir, même si le film n'évite pas toujours les plaisanteries faciles, les longueurs et les inévitables scènes spectaculaires, telle celle de l'attaque en piqué d'une escadrille de guêpes pilotées par des fourmis bien décidées à mettre en fuite un vilain bipède qui leur a déclaré la guerre, une bonbonne d'insecticide à la main.

Moralité? Une leçon de tolérance. Et pour Lucas, la découverte que les fourmis peuvent être plus agréables (et intelligentes) que des parents..."

Antoine Rochat