Madame Henderson présente

Affiche Madame Henderson présente
Réalisé par Stephen Frears
Pays de production Grande-Bretagne, U.S.A.
Année 2004
Durée
Musique George Fenton
Genre Comédie dramatique, Musical
Distributeur Pathé Distribution
Acteurs Judi Dench, Kelly Reilly, Bob Hoskins, Will Young, Christopher Guest
Age légal 10 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 517
Bande annonce

Critique

Les mœurs d'une époque, d'une Londres des années 30-40, à travers un épisode de l'histoire authentique du Windmill Théâtre situé dans le Soho.

Mrs. Henderson, presque septuagénaire, vient d'enterrer son mari. Riche et en bonne santé, cette femme snob commence bien vite à s'ennuyer. Les bonnes œuvres, les Tea-Time avec ses amies, l'ennuient tout autant. Lors d'une promenade dans le Soho, elle voit un théâtre désaffecté, le Windmill. Une lubie: elle l'achète. Ne connaissant rien dans la gestion d'une salle de spectacles, elle fait appel à un directeur artistique et administrateur compétent, Vivian Van Damm. Monsieur est méthodique et colérique, Madame effrontée, de quoi animer leurs collaborations et leurs relations. L'ouverture du théâtre est vite en butte à la concurrence. Alors le duo s'inspire des revues du Moulin Rouge et va trouver des astuces pour faire tolérer la nudité sur scène à un public puritain. C'est le succès. Ces revues vont bouleverser les habitudes du théâtre britannique.

MRS. HENDERSON PRESENTS est une comédie dramatique intégrant des chansons et des sketches musicaux, précise le réalisateur, mais aucunement une comédie musicale. Tout se construit autour du rideau de théâtre. Tantôt devant, tantôt derrière. Tantôt sur la scène ou dans les coulisses, tantôt dans la salle ou sur le balcon. Même le menu quotidien de Mrs. Henderson est théâtral, tant celle-ci est excentrique, malicieuse. Rôle délicieusement interprété par Judi Dench. L'ambiance plutôt familiale au début de la guerre, puis clandestine avec les premiers bombardements, fait du film un divertissement, mais qui est bien ancré dans une trame historique. Le cinéaste a porté un regard empreint d'humour, parfois un peu décalé, sur les événements graves comme sur les événements frivoles. Est-ce cela qu'on appelle l'humour british? Stephen Frears, qui a essayé tous les genres cinématographiques, semble exceller dans celui-ci.

Ancien membre