Guerre des mondes (La)

Affiche Guerre des mondes (La)
Réalisé par Steven Spielberg
Pays de production U.S.A.
Année 2005
Durée
Musique John Williams
Genre Fantastique, Drame
Distributeur United International Pictures (UIP)
Acteurs Tim Robbins, Tom Cruise, Dakota Fanning, Miranda Otto, Justin Chatwin
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 508
Bande annonce

Critique

Ils sont là. Ils? Ceux qu'a imaginés hier l'écrivain H. G. Wells et qui déclenchent la Guerre des mondes. Or l'envahisseur, d'hier ou d'aujourd'hui, fait peur; c'est même sa première action: il terrorise. Du coup, la peur devient l'héroïne d'un film, relevons-le, dépourvu de héros et où les Américains ne sauvent pas le monde. Omniprésente et contagieuse, cette peur exacerbe les lâchetés et déshumanise les comportements. Celui qui la génère, l'autre n'a guère de visage. On l'imagine plus qu'on ne le voit.

Une fois encore Spielberg invite à lire la réalité au travers d'une fiction très efficace qu'il met en scène en ayant su résister à une démesure (que l'on pouvait craindre) d'effets spéciaux. En 2002, son long métrage MINORITY REPORT annonçait la justice préventive. Ne fallait-il pas arrêter un coupable avant même qu'il ait commis quelque délit? Mais alors était-il vraiment coupable? Avec la guerre préventive en Irak, la réalité allait dépasser la fiction...

Cette fois-ci il adapte le célèbre roman de science-fiction au moment où son propre pays est perçu comme l'envahisseur, lorsque les équilibres entre grandes puissances basculent. Il filme l'anticipation dans une période où le religieux envahit à nouveau l'espace et peine à être régulé. Il réalise son film lorsque toutes sortes de peurs ressurgissent. Au moment où l'étranger inquiète - ne vient-il pas envahir mon espace vital? -, Spielberg montre avec force la panique qui envahit les êtres quand tout se met à trembler et que les certitudes s'effondrent. Il révèle les diktats de ceux qui estiment maîtriser les situations. Il dénonce ceux qui font de tout un spectacle lucratif.

En suivant la fuite éperdue d'un père divorcé et de ses deux enfants, Spielberg traque la peur et ses conséquences. Néanmoins le grutier, incarné par Tom Cruise, laissera son affection pour ses enfants prendre le pas sur sa peur viscérale. L'amour qu'il porte à sa petite fille et à son ado rebelle ne l'effacera pas, mais la dépassera. Son humanité prendra le dessus, lorsqu'il puisera sur le visage du proche le courage de lutter. Mais cela suffira-t-il pour gagner cette Guerre?

Serge Molla