Baby-Sittor

Affiche Baby-Sittor
Réalisé par Adam Shankman
Titre original Baby-Sittor
Pays de production U.S.A., Canada
Année 2004
Durée
Musique John Debney
Genre Comédie, Action
Distributeur waltdisney
Acteurs Vin Diesel, Brittany Snow, Brad Garrett, Morgan York, Max Thieriot
Age légal 10 ans
Age suggéré 10 ans
N° cinéfeuilles 504
Bande annonce

Critique

Baby-Sittor: parce que Terminator ... Le titre français du film joue sur l'image musculeuse de Vin Diesel, qui vaut mieux que cela: Spielberg l'a engagé dans Il faut sauver le soldat Ryan et il a joué dans Les Initiés. Bien sûr, ses rôles dans Fast and Furious et dans XXX notamment en ont fait un successeur de l'actuel gouverneur de Californie...

Pourtant, le spectateur constatera que le malabar au crâne rasé a des talents de comique et qu'il est capable de jouer autre chose que les gros bras. Il faut dire qu'il est entouré d'enfants craquants et doués, avec qui il a dû bien s'amuser à tourner, sous la direction d'un réalisateur ayant à son actif quelques comédies assez réussies (Un Mariage trop parfait, Bronx à Bel-Air).

Le film part sur les chapeaux de roue, avec l'interception d'un bateau pirate par un commando de SEALS, hommes-grenouilles d'élite polyvalents. L'un d'entre eux, Shane Wolfe, reçoit ensuite pour mission la protection des enfants d'un savant de pointe assassiné: une adolescente dans l'âge bête, un adolescent qui se cherche, un gamin de 3 ans et un bébé. Shane troque le gilet pare-balles et les armes perfectionnées contre des couches absorbantes et des cartouchières de biberons... Simultanément, il doit défendre la villa familiale des incursions de tueurs chevronnés.

Privés temporairement de la présence de leur mère, les enfants commencent par peiner à cohabiter avec leur "nounou" trop rugueuse à leur goût. Les choses changeront au gré de péripéties rocambolesques.

Au départ, on pouvait craindre un film un peu "caca-pipi" mais, au bout du compte, on a une comédie gentillette estampillée Disney, avec juste ce qu'il faut de sirop et de larmichettes. Comme le disait un confrère au sortir de la projection, un film qui devrait être interdit aux 7 à 77 ans... Ça ne casse pas trois pattes à un canard (il y a d'ailleurs un tel palmipède dans le film), ça ne fatigue pas les méninges, c'est à voir après une journée pénible avec son chef ou avec un client emmernuyant...

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 11
Georges Blanc 9
Antoine Rochat 8
Serge Molla 11